Volker Finke a frappé un grand coup en se passant des services de Samuel Eto’o, Jean II Makoun, Aurélien Chedjou ou encore Benoît Assou-Ekotto dans la liste des 28 Lions Indomptables retenus pour les matches de septembre. « Après une Coupe du monde comme celle-là, surtout après ce qui s’est passé en 2010, c’est clair qu’on n’a pas le choix : il faut faire de gros changements« , explique le sélectionneur du Cameroun à Camfoot.com. « La jeunesse, c’est la base du football. Si pendant un bon moment, il n’y a pas de bons résultats avec une équipe qui n’a que de grands noms, il faut changer« , poursuit-il. « C’est pourquoi j’ai dressé une liste, avec l’idée d’un lendemain meilleur. Mais, aucune porte n’est fermée pour les joueurs qui n’ont pas été retenus« . Le technicien allemand ne retient pas grand chose de positif des derniers mois : « rien n’a marché, sauf lors du match amical contre l’Allemagne où on a cru voir une équipe capable de jouer ensemble« . Il souligne que les problèmes extrasportifs n’ont rien arrangé : « Il y avait quelques problèmes de joueurs contre des joueurs, de joueurs contre leurs dirigeants. Je ne peux pas tout vous expliquer en détails, parce qu’une équipe a un vestiaire et on ne révèle pas les choses qui se passent dans ce vestiaire« .