Cameroun : Eto’o réagit au faux départ

Samuel Eto’o a envoyé un message aux supporters après le match nul du Cameroun lors de son entrée en lice à la CAN 2023.

La tendance n’est pas à l’optimisme chez les supporters des Lions Indomptables. Et pour cause, les poulains de Rigobert Song n’ont pu arracher que le point du nul (1-1), lundi, devant une équipe de Guinée, sans Serhou Guirassy, et ayant en plus joué toute la deuxième mi-temps à 10 contre 11. Outre le résultat, c’est le contenu qui interroge l’opinion et les supporters, sceptiques quant à la suite des événements. En effet les coéquipiers d’André-Frank Zambo Anguissa jouent leur avenir vendredi dans le choc contre le Sénégal, leader du groupe de la mort après sa démonstration 3-0 face à la Gambie.

“Gardons nos émotions”

En marge de la Journée économique du Cameroun en Côte d’Ivoire, mercredi, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Samuel Eto’o a tenté de rassurer. “Je comprends les frustrations des uns et des autres. Nous aurons le temps de faire le bilan, alors gardons nos émotions”, a déclaré le double vainqueur de la CAN (2000, 2002) avant de mobiliser des arguments historiques.

“Les Lions indomptables, à titre de rappel, ont disputé la finale de la Coupe d’Afrique des Nations à sept reprises, avec cinq victoires […] En 2000, j’étais là. Nous avions commencé contre le pays organisateur : le Ghana. Nous avions fait un match nul un but partout. Et l’histoire vous dit comment ça s’est terminé. En 2002 et 2008, j’étais toujours là”, a-t-il témoigné. Puis d’ajouter : “Je comprends les frustrations des uns et des autres mais le temps du bilan viendra mes chers compatriotes. Ce que je sais, c’est que la compétition n’est pas comment elle a commencé mais comment elle doit se terminer. Nous aurons le temps de faire le bilan, alors gardons nos émotions.”

Les Camerounais seraient bien inspirés de dompter les Lions sénégalais, afin de s’épargner une troisième journée sous haute pression face à la Gambie mardi prochain.

Cameroun : Eto’o réagit au faux départ
Prudence Ahanogbe