S’il y en a un qui désapprouve totalement les décisions récentes de la Fécafoot, c’est bien Roger Milla. L’ancien Lion Indomptable juge ainsi que Jean-Paul Akono, le sélectionneur sur la sellette, était parfaitement capable de poursuivre l’aventure. « Jusqu’à présent, lui et ses assistants ont fait un super travail et ont presque rempli leur mission de se qualifier pour la Coupe du monde en 2014 (le Cameroun est actuellement en tête du groupe I, un point devant la Libye, NDLR) », a affirmé l’ancien avant-centre de l’AS Saint-Etienne dans les colonnes de L’Equipe. Milla a également désapprouvé le choix de recourir à un technicien étranger, alors qu’aucun des postulants auditionnés par la Fécafoot pour succéder à Akono n’est de nationalité camerounaise : Raymond Domenech, Sven Goran Eriksson, Volker Finke et Antoine Kombouaré sont ainsi pressentis. « Nous n’avons pas besoin d’un nouveau coach, spécialement d’un étranger, qui demanderait un énorme salaire mensuel pour un pays pauvre comme le nôtre« , s’est insurgé Milla.