Alors qu’il avait été retenu parmi les 23 joueurs du Cameroun qui vont débuter la CAN 2019 ce mardi contre la Guinée Bissau (coup d’envoi à 17h GMT), l’attaquant Joël Tagueu a été contraint de renoncer à la compétition en raison de la découverte à la dernière minute d’une anomalie cardiaque susceptible d’entraîner une morte subite en plein match. Le groupe des Lions Indomptables s’est montré très affecté par cette nouvelle et le sélectionneur Clarence Seedorf n’a pu contenir ses larmes.

«Après la déclaration du médecin, les joueurs pleuraient, même l’entraîneur est tombé en larmes», a ainsi raconté Tagueu dans une vidéo publiée par la Fédération camerounaise (Fecafoot). De son côté, malgré sa frustration largement compréhensible, le joueur du CS Maritimo (où il est prêté par Cruzeiro) tente de voir le verre à moitié plein.

A la fois « triste et content » 

«J’étais triste, choqué et bouleversé (quand il a appris la nouvelle, ndlr), surtout avec la mobilisation qu’il y avait eu derrière moi (après sa sélection dans les 23, ndlr). Mon quartier avait été entièrement peint aux couleurs de l’équipe nationale du Cameroun avec mes photos partout», a raconté le natif de Nkongsamba. «Je me sens vraiment triste et en même temps content. Triste parce que je ne vais pas pouvoir participer à la CAN qui était pour moi un rêve qui devait se réaliser. (…) Mais aussi content parce que cette anomalie a été détectée et si j’avais continué la compétition, quelque chose aurait pu arriver. Et puis il y a un moyen de remédier à cette anomalie.»

Il faudra sans doute en passer par une opération mais Tagueu pourra rejouer au football, ce qui représente déjà une bonne nouvelle.