La Guinée Equatoriale a réalisé la sensation samedi en se qualifiant pour les demi-finales de « sa » CAN contre la Tunisie (2-1, a.p.) au terme d’une prolongation. Dans un stade de Bata comble et acquis à la cause du Nzalang Nacional, les Aigles de Carthage pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score par Ahmed Akaichi, qui a surgi pour reprendre un centre de Hamza Mathlouthi (71e). Jusqu’alors inoffensifs, les Equato-guinéens ont d’abord mis Aymen Mathlouthi à contribution (83e) avant de bénéficier pour la deuxième fois dans cette CAN d’un penalty litigieux sifflé pour une faute de H. Mathoulthi sur Ivan Bolado à la dernière minute du temps réglementaire. Javier Balboa a remis les deux équipes à égalité (90e+3), arrachant la prolongation.

Assommés par ce but, les Aigles de Carthage jouent trop bas et concèdent un coup-franc polémique (il y avait peut-être faute sur un Tunisien au départ de l’action et la faute d’Aymen Abdennour est discutable). Javier Balboa l’expédie dans la lucarne de A. Mathlouthi et donne l’avantage aux siens (102e) ! La Tunisie ne s’en remettra pas et regrettera cette élimination dans des circonstances troubles. La Guinée Equatoriale accède à la première demi-finale de CAN de son histoire. Un stade de la compétition qui se refuse à la Tunisie depuis l’année de son sacre en 2004.