Incroyable dénouement lors de la 3e journée de la CAN 2015 puisque les deux petits poucets du groupe A, le Congo et la Guinée Equatoriale, ont éliminé le Burkina Faso et le Gabon, favoris annoncés. Les Diables Rouges n’ont pas tremblé en disposant 2-1 du vice-champion d’Afrique tandis que la Guinée Equatoriale a doublé le Gabon sur le fil, dans la polémique (2-0).


La CAN 2013 semble bien loin. Après l’échec du champion nigérian à se qualifier pour l’édition 2015, c’est désormais son dauphin, le Burkina Faso, qui quitte la compétition dès le premier tour. Contraints de l’emporter face au Congo dimanche à Ebebeyin, les Etalons ont échoué dans leur mission, s’inclinant 2-1.

Encore une fois, Jonathan Pitroipa n’a pas endossé le rôle de leader escompté. L’attaquant d’Al Jazira a été remuant, il a donné quelques bons ballons et a récolté beaucoup de fautes mais il a surtout été trop souvent signalé hors-jeu et a gâché les rares occasions obtenues (7e, 39e). Symbole des difficultés offensives des Etalons : l’une des occasions les plus dangereuses du match est longtemps venue de… Germain Sanou, le gardien, pas passé loin de lober son homologue sur un dégagement (51e).

Le Burkina marque enfin… pour rien

Menés au score après l’ouverture du score logique de Thievy Bifouma (51e), poison permanant, les Etalons ont fini par trouver la faille grâce à Aristide Bancé, entré en jeu (87e). En faisant tembler les filets pour le Burkina Faso pour la première fois de la CAN, l’attaquant d’Helsinki a fait renaître l’espoir d’un deuxième but qualificatif le temps de quelques secondes puisque, dans la foulée, Fabrice Ondama a égalisé sur coup-franc, Germain Sanou passant totalement au travers (88e).

Le coup-franc sur la barre d’Alain Traoré (93e) n’y changera rien, ce sont bien les valeureux Congolais, restés sereins, qui terminent en tête du groupe A. Ils seront accompagnés en quarts de finale par la Guinée Equatoriale, qui a réalisé l’autre coup de tonnerre du jour en battant le Gabon (2-0) à Bata en lui chipant par la même occasion son ticket pour les quarts.

Le Gabon tombe de haut

Inscrit sur penalty par Javier Balboa (55e), le premier but du Nzalang Nacional fera polémique. La faute de Lloyd Palun sur le meneur de jeu équato-guinéen n’était pas flagrante et le statut de pays hôte de la Guinée Equatoriale et sa lettre de protestation envers l’arbitrage envoyée à la CAF ont pu faire pencher la balance. Mais les Gabonais, euphoriques après leur succès 2-0 contre le Burkina Faso lors du premier match, ne devront pas oublier de s’en prendre à eux-mêmes et à leur inefficacité.

Trouvé par Frédéric Bulot dans la surface, Pierre-Emerick Aubameyang a effectué une tête trop molle pour inquiéter Ovono Ovono (20e). L’attaquant de Charlton a lui aussi eu la balle de but au bout du pied avant (29e) et après l’ouverture du score (57e, 58e). Sans succès. Le Nzalang Nacional, lui, n’a pas tergiversé. Entré en jeu, Iban Edu, en contre, a profité d’une défense gabonaise apathique pour crucifier Didier Ovono et le Gabon (87e, 2-0). Les deux favoris au tapis, le Congo et la Guinée Equatoriale en quarts de finale : cette CAN n’est décidément pas comme les autres !

Le penalty litigieux en vidéo (à partir de 20 secondes) :

 Le classement final du groupe A :

1. Congo 7 pts

2. Guinée Equatoriale 5 pts

3. Gabon 3 pts

4. Burkina Faso 1 pt

 Les chiffres :

Le Congo n’était plus parvenu à sortir du premier tour d’une CAN depuis 1992.

Claude Le Roy sort pour la 7e fois de la phase de groupes d’une CAN en huit participations.