Coup de tonnerre à trois mois de la CAN 2017 ! La presse gabonaise annonce ce jeudi que le stade Omar Bongo de Libreville, censé accueillir notamment le match d’ouverture et la finale, a été disqualifié par le Comité d’organisation de la compétition (COCAN). En raison des retards pris dans les travaux de rénovation, l’enceinte ne pourra pas être livrée en décembre comme convenu, ont estimé les entreprises en charge du chantier.

Les violences post-électorales à la suite de la réélection d’Ali Bongo avaient notamment entraîné l’arrêt des travaux. Un problème de financement se poserait également. Le président de la CAF, Issa Hayatou, avait récemment fait part de ses doutes quant à la disponibilité de ce stade pour la CAN. Pas d’inquiétude pour le Gabon toutefois, l’attribution de la compétition n’est pas remise en cause puisque l’autre grande enceinte de Libreville, le Stade d’Angondjé, qui avait accueilli la finale de la CAN 2012, devrait prendre le relais.