Capitaine de la sélection de Madagascar, Faneva Andriatsima a tout connu avec les Barea : le petit nuage sur lequel se trouve la sélection insulaire depuis la première qualification de son histoire pour la CAN, mais aussi les années de galère, avec des rassemblements effectués dans des conditions très précaires.

«J’ai connu le temps où on dormait dans un hangar avec des lits superposés. Et on a fait un nul avec le Sénégal ce jour-là (2-2, 13 novembre 2015) !», a raconté l’attaquant de Clermont Foot ce dimanche dans les colonnes de L’Equipe. «Et les maillots… Pour les qualifications de cette CAN 2019, on joue au Soudan (9 juin 2017, 3-1). On n’avait pas de maillots d’entraînement, ce qui n’est pas grave. Mais le jour du match, ils étaient différents ! Après notre victoire, j’ai appelé la Fédé : ‘On ne peut pas jouer avec des maillots ou des shorts différents, des chaussettes trouées !’»

Finalement, grâce aux fonds récoltés par une vente de maillots qu’il a lui-même organisée, les Malgaches disposent désormais de maillots dans les normes. Et ils vont défier la RD Congo ce dimanche en 8e de finale de la CAN (coup d’envoi à 16h GMT). Que de chemin parcouru…