CAN 2023 : à 17 et sans sélectionneur, le Gabon trouve un vol d’urgence, mais…

C’est le feuilleton de cette première journée des éliminatoires de la CAN 2023. Bloquée durant 24h à Barcelone suite à un problème technique qui a frappé son vol parti de Paris, la sélection du Gabon parviendra-t-elle à temps à Kinshasa pour affronter la RD Congo ce samedi (coup d’envoi à 17h heure locale) ?

Alors que son homologue congolaise a refusé de reporter le match à dimanche, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) a annoncé tôt ce samedi matin avoir trouvé une solution. «Après avoir envisagé toutes les hypothèses non fructueuses sur l'affrètement d'un avion, la solution du vol régulier a été la plus pragmatique. Ainsi, une première vague de la sélection nationale a pris le vol Air France très tôt ce matin à destination de Kinshasa via Paris. L'arrivée de ce vol est prévue ce samedi à 17h30 mn. Donc, sur les 40 personnes constituant la délégation gabonaise seuls 17 joueurs, l'entraîneur adjoint et le médecin ont effectué le déplacement de la capitale congolaise. Les 7 autres joueurs et le reste du staff technique sont actuellement à l'aéroport de Barcelone afin de trouver une solution alternative pour rallier Kinshasa», a expliqué l’instance.

Reste un problème : les Panthères vont arriver avec 30 minutes de retard sur le coup d’envoi (plus le temps de se rendre au stade et de s’échauffer). Elles demandent donc le report de la rencontre à 21h et la Fédération congolaise de football (Fecofa) est libre d’accepter ou non… «Aussi, à défaut d'un report pour le lendemain, la Fegafoot a-t-elle sollicité de la CAF la reprogrammation du match pour 21h», ont ainsi expliqué les Gabonais. Les Congolais ayant déjà fait savoir qu’ils ont un avion à prendre à minuit pour rallier le Soudan où ils jouent mercredi, rien ne dit qu’ils accepteront cette requête…

CAN 2023 : à 17 et sans sélectionneur, le Gabon trouve un vol d’urgence, mais…
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !