CAN 2023 : l’équipe-type des absents

La Coupe d'Afrique des nations est la compétition de football la plus prestigieuse du continent africain, réunissant les meilleures équipes nationales pour se disputer le titre. Cependant, pour diverses raisons, certains joueurs majeurs ne seront pas présents lors de la CAN 2023. Nous avons constitué une équipe-type des absents, prenant en compte différentes raisons d'absence, qu'il s'agisse de non-qualification, choix du coach, forfait, ou mise en retrait volontaire. Tous ces joueurs ont en commun le fait de ne pas disputer la CAN 2023 cette année, laissant un vide dans leur équipe nationale respective.

Les choix ont été difficiles et vous pourrez constater que nous avons opté pour un onze très offensif, en 3-5-2, en privilégiant la forme actuelle et le niveau du championnat fréquenté plutôt que le “nom” du joueur en question.

Seny Dieng (Sénégal)

Troisième dans la hiérarchie des gardiens de buts sénégalais, Seny Dieng (29 ans, 5 capes) a été contraint de déclarer forfait pour la CAN en raison d'une blessure à la cuisse. Le portier de Middlesbrough en Championship (D2), qui vient de retourner en Angleterre pour poursuivre sa convalescence, s'est notamment exprimé sur Instagram au sujet de son absence. « Comme vous pouvez l’imaginer, je suis très triste de quitter la tanière si proche du début de la compétition. Je souhaite tout le meilleur à l’équipe, de conserver notre titre. Je vais travailler fort pour revenir le plus vite possible sur le terrain ».

Jawad El Yamiq (Maroc)

Même s'il n'était pas un cadre des Lions de l'Atlas, le défenseur central Jawad El Yamiq (31 ans) avait de bonnes raisons d'espérer disputer la CAN. Capé à 20 reprises (2 buts) depuis ses débuts en sélection en 2017, l'ancien joueur du Real Valladolid, qui évolue cette saison à Al-Wehda en Arabie saoudite, était de l'aventure lors du Mondial 2022 au Qatar. Malgré des performances à la hauteur en club (2 buts en 14 matchs de championnat cette saison), le fait d'évoluer dans un championnat de seconde zone en plus de son âge (31 ans) ont sans doute été des freins pour Walid Regragui, qui a décidé de se passer de ses services pour cette CAN 2023.

Joël Matip (Cameroun)

La carrière internationale de Joël Matip a de quoi laisser les fans des Lions Indomptables sur leur faim. Capé à 27 reprises (1 but) entre 2010 et 2015 – ce qui est très peu pour un joueur de sa stature – le défenseur central de Liverpool aurait clairement pu faire mieux. En retrait de la sélection depuis presque une décennie, son absence n'est toutefois pas une surprise. Toujours dans la rotation des Reds malgré ses 32 printemps (14 matchs toutes compétitions confondues cette saison), le natif de Bochum aurait encore eu le niveau pour disputer le prestigieux tournoi. Mais sa blessure au genou droit début décembre – qui l'éloignera des terrains pour plusieurs mois – avait de toute façon mis fin aux chances (infimes) de le voir effectuer son come-back en équipe nationale.

Marcel Tisserand (RD Congo)

Ancien capitaine de la RD Congo, Marcel Tisserand (36 capes) n'est jamais entré dans les plans du sélectionneur Sébastien Desabre. L'absence du défenseur central d'Al Ettifaq (Arabie saoudite), jamais appelé par le technicien français depuis sa nomination en août 2022, n'est pas vraiment une surprise. Au vu de son âge (31 ans) et maintenant qu'il n'évolue plus en Europe, il est peu probable de le voir un jouer effectuer son come-back dans les rangs des Léopards.

Bryan Mbeumo (Cameroun)

En forme en club (7 buts en 15 matchs de Premier League avec Brentford), Bryan Mbeumo avait malheureusement été touché à la cheville lors de la défaite contre Brighton (2-1) le 7 décembre dernier, entraînant une opération et 12 semaines d'absence. Etant donné qu'il s’était imposé comme un titulaire indiscutable dans la ligne offensive des Lions indomptables, l'attaquant de 24 ans, qui compte 14 capes pour 3 buts depuis ses débuts en sélection en 2022, a de quoi être extrêmement déçu. Il devrait normalement revenir en sélection dès lors qu'il sera apte à fouler de nouveau les pelouses.

Abdoulaye Doucouré (Mali)

A 31 ans, le milieu de terrain d'Everton (6 buts en 17 matchs de Premier League cette saison) est toujours au top. Pour autant, son retour avec la sélection malienne en vue de la CAN, qui aurait été plus que légitime au vu de son état de forme, n'a pas été envisagé. Dans des propos rapportés par le compte spécialisé Les Aigles du Mali sur le réseau social X, le natif de Meulan-en-Yvelines près de Paris avait été très cash. “Je ne veux pas y aller. Ce n'est pas une très grande décision car je n'ai participé qu'une seule fois au rassemblement l'équipe nationale du Mali. Je veux vraiment me concentrer sur ma carrière et sur le club. J'ai tout le respect pour mon pays, mais je vais rester ici.” A priori, son compteur devrait rester bloqué à 2 petites capes avec les Aigles. Frustrant…

imgpsh fullsize anim

Thomas Partey (Ghana)

En raison d'une blessure musculaire, le milieu de terrain d'Arsenal (30 ans) n'a pas disputé la moindre rencontre cette saison avec les Gunners. Malgré son niveau intrinsèque, il était pour lui difficile dans ces conditions d'espérer disputer la CAN. Forcément regrettable pour les Black Stars du Ghana, avec qui il totalise un joli ratio de 13 buts en 44 apparitions depuis ses débuts en sélection en 2016. En espérant voir l'ancien pensionnaire de l'Atlético Madrid retrouver du temps de jeu en cette année 2024, et par effet ricochet, porter de nouveau le maillot de la sélection ghanéenne.

Mario Lemina (Gabon)

L'ancien pensionnaire de l'Olympique de Marseille et de l'OGC Nice, 25 capes et 3 buts avec la sélection gabonnaise, réalise une nouvelle saison très solide. Avec Wolves, en Premier League, il totalise 17 apparitions pour 4 buts inscrits. Absent depuis la CAN 2021, Mario Lemina (30 ans) avait effectué – à l'instar de Pierre-Emerick Aubameyang – son come-back en sélection au printemps dernier. Hélas, cela n'aura pas été suffisant puisque les Panthères n'ont pas réussi à se qualifier pour la CAN. Dommage, on aurait aimé voir le natif de Libreville briller au pays des Eléphants.

Wilfried Zaha (Côte d'Ivoire)

Présent dans les 54 présélectionnés, l’ailier de Galatasaray Wilfried Zaha (7 buts, 3 assists en 20 matchs) n'est finalement pas du rendez-vous continental de ce début d'année puisque Jean-Louis Gasset a décidé de se passer de ses services. Pas exempt de tout reproches sur le plan du comportement, le joueur aux 30 capes et 5 buts avec les Eléphants n'avait pas spécialement bonne presse. « Pour Zaha, (…) ce n’est pas moi qui prends la décision, mais si c’était moi qui la prenais, je vous le dis clairement, je ne le prendrais pas. ll n’a pas été d’une régularité irréprochable avec l’équipe nationale et en plus de ça, sur le plan extra sportif, il y a des choses qui se passent », avait notamment déclaré sans équivoque l’ancien international ivoirien Guy Demel (35 capes) au sujet du joueur de 31 ans, absent régulier en sélection.

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon) 

L'attaquant gabonais (34 ans), qui évolue cette saison à l’Olympique de Marseille (25 matchs, 13 buts et 7 passes décisives toutes compétitions confondues), est l'un des joueurs les plus emblématiques du continent africain en plus d’être un pilier de l'équipe nationale du Gabon depuis de nombreuses années, avec un rôle de leader et de buteur. Malgré son retour en sélection au printemps dernier (après un an de ‘retraite’ internationale), il n’a pas réussi à qualifier son pays pour la CAN 2023 et ne pourra donc pas briller sur la scène continentale cette fois-ci.

Victor Boniface (Nigeria)

Absent de la feuille de match à l'occasion de la dernière rencontre amicale contre la Guinée (défaite 0-2) lundi à Abu Dhabi, Victor Boniface souffre d'une blessure à l'aine. Et celle-ci a malheureusement contraint le goleador du Bayer Leverkusen (10 buts en 16 matchs de Bundesliga cette saison) à faire une croix sur la CAN. Eloigné des terrains pour six semaines, le joueur de 23 ans devra donc patienter pour démontrer son immense potentiel en sélection, lui qui ne compte pour le moment que 5 petites capes (1 but) avec les Super Eagles.

Les “remplaçants”

  • Alexandre Oukidja (Algérie)
  • Nicolas Nkoulou (Cameroun)
  • Djamel Benlamri (Algérie)
  • Adam Masina (Maroc)
  • Cheick Doucouré (Mali)
  • Wilfred Ndidi (Nigeria)
  • Hannibal Mejbri (Tunisie)
  • Hamed Traoré (Côte d'Ivoire)
  • Jean Onana (Cameroun)
  • Saïd Benrahma (Algérie)
  • Yacine Brahimi (Algérie)
  • Zakaria Aboukhlal (Maroc)
  • Amad Diallo (Côte d'Ivoire)
  • Abderrazak Hamdallah (Maroc)
  • Eric Maxim Choupo-Moting (Cameroun)
  • Boulaye Dia (Sénégal)
  • Andy Delort (Algérie)
CAN 2023 : l’équipe-type des absents
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.