Pays-hôte de la CAN 2025, la Guinée fait l’objet d’une cour assidue de la part de son voisin sénégalais, qui milite en faveur d’une co-organisation. Mais cette idée peine à faire son chemin au pays de Naby Keita. Le ministre des Sports guinéen, Sanoussy Bantama Sow, a d’ailleurs poliment fermé la porte ce mercredi à l’issue d’une rencontre avec le COCAN (Comité d’organisation de la CAN).

«Organiser la CAN, c’est un méga projet, chacun doit s’impliquer. L’organisation de cette compétition fera beaucoup d’emplois, c’est un développement pour le pays. La Guinée n’a jamais organisé une CAN, on va le faire et on ne se cachera pas derrière quelqu’un pour ça. Nous pourrons organiser en 2025», a rassuré l’homme politique dans des propos rapportés par Guineefoot. «Battons-nous tous pour la réussite de ce projet, je vous promets que je ferai l’impossible. Malgré la crise du coronavirus, qui a freiné notre élan, moi je ne désespère pas. Je vous rassure que nous allons réussir, c’est une équipe qui gagne. Que personne n’hésite par rapport à la réussite de ce projet, vouloir c’est pouvoir.»

Désignée pays-hôte en 2014, lorsque la compétition se déroulait encore à 16, la Guinée sait qu’elle a beaucoup de boulot pour répondre à un cahier des charges avec 24 équipes, mais le pays d’Afrique de l’Ouest a encore 5 ans pour achever les préparatifs.