CAN 2025 : une date inédite envisagée !

Alors que la tendance est à un report de la CAN 2025, une date inédite aurait été suggérée pour la tenue du tournoi.

Depuis que le secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF), Veron Mosengo-Omba, a ouvert grand la porte à un report de la CAN 2025 début juin pour ne pas empiéter sur la Coupe du monde des clubs à 36 équipes, l’opinion ne se fait guère plus d’illusion. Et ce, en dépit du démenti de l’instance, visant plus à sauver la face qu’autre chose.

De la mi-décembre à la mi-janvier ?

Selon les dernières informations, le tournoi, initialement prévu du 23 juillet au 21 août, devrait bel et bien connaitre un décalage à l’hiver. La date de la mi-décembre 2025 à la mi-janvier 2026 a en effet filtré, d'après nos confrères de Sportnewsafrica. Une période n’ayant jusqu’ici jamais vu la CAN battre son plein, le tournoi commençant habituellement début janvier. Cette période inédite permettrait d'éviter un chevauchement avec la Ligue de champions nouveau format de l'UEFA. Puisque, la sixième journée de la phase de groupes de la C1 se clôturera le 11 décembre et la septième journée démarrera le 21 janvier.

Cet aménagement devrait permettre aux joueurs évoluant en Europe, et en lice avec leurs clubs en LdC, d’être disponibles. La proposition devrait être discutée lors de la prochaine réunion du Comité exécutif pour validation.

Pour rappel, en raison du risque de chevauchement qui devrait pousser les clubs à retenir les joueurs, plusieurs observateurs africains étaient montés au créneau pour exprimer leur mécontentement. Certains avaient déploré que le tournoi continental ait fait office de sacrifié, allant jusqu’à pester que les Africains se retrouvent “les dindons de la farce comme toujours”. Pas sûr toutefois que l'idée de calquer la CAN sur les impératifs de l'UEFA et en pleine période de fêtes de fin d'année ne fasse davantage l'unanimité…

CAN 2025 : une date inédite envisagée !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.