Réunie le 30 janvier au Maroc, la Commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF) a pris des mesures répressives à l’encontre de plusieurs nations. A l’instar de la Tunisie qui a été sanctionnée pour avoir décliné sa participation au CHAN 2020, l’Afrique du Sud et l’Ile Maurice ont aussi pris cher dans le cadre de la CAN de Futsal.

Une pluie de sanctions venant de la CAF vient de s’abattre sur plusieurs nations ! Tout comme la Tunisie, l’Afrique du Sud et l’Ile Maurice écopent de diverses sanctions suite à leur décision de boycotter la CAN Futsal 2020 pour des raisons politiques.

Pour avoir renoncé à participer à la compétition à quelques jours du début du tournoi, l’Afrique du Sud est suspendue des deux prochaines éditions de la CAN de Futsal, conformément au règlement de la CAF. Elle écope également d’une amende de 75 000 dollars. Pour rappel, la nation arc-en-ciel a décidé de boycotter la compétition en signe de protestation contre le choix du Maroc d’organiser le tournoi à Laâyoune, un territoire disputé avec la République arabe sahraouie.

De son côté, l’Ile Maurice s’est retirée en pleine compétition, après avoir disputé son premier match (défaite 4-2 contre la Guinée Equatoriale). Notons que cette décision émanait des autorités politiques mauriciennes, possiblement sous pression de l’Afrique du Sud, et pas de la Fédération. Sanctionné par la CAF, le Club M sera donc absent des deux prochaines éditions de la CAN de Futsal et est appelé à verser 75 000 dollars d’amende.
Ces sanctions peuvent être réexaminées si les fédérations concernées font appel dans les délais requis, soit 60 jours.