Pays hôte du CHAN 2016, le Rwanda a validé sa qualification pour les quarts de finale en alignant un deuxième succès consécutif face au Gabon (2-1) mercredi. Avec un seul point au compteur, les Panthères voient en revanche l’élimination se rapprocher.


Le Rwanda confirme. Tombeurs de la Côte d’Ivoire (1-0) lors du match d’ouverture, les Amavubi ont validé leur billet pour les quarts de finale en enchaînant un deuxième succès contre le Gabon (2-1) lors de la 2e journée de la phase de groupes du CHAN 2016 ce mercredi au stade Amahoro de Kigali. A l’issue d’une première période plutôt fermée et pauvre en occasions nettes, Ernest Sugira ouvrait la marque en faveur des locaux en reprenant une frappe de son capitaine, Jacques Tuyisenge, qui avait buté sur Yves-Stéphane Bitseki Moto, le gardien gabonais (41e). Une issue plutôt logique pour des hôtes prudents mais plus incisifs en contres que des Gabonais peu dangereux malgré une possession légèrement à leur avantage.

Encore sous le coup du but encaissé avant la pause, les hommes de Stéphane Bounguendza pliaient une deuxième fois au retour des vestiaires. Sur une longue ouverture, Sugira déboulait dans le camp gabonais, avant de se jouer de Prince Junior Ndinga Ongolo pour battre Bitseki Moto et s’offrir un doublé (46e). Dans la foulée, le Rwanda manquait la balle de break sur un nouveau contre.

L’espoir gabonais vite douché

Un raté lourd de conséquences puisque les Panthères revenaient dans le match en inscrivant le but de l’espoir. Sur un centre de Mario Bernard Mandrault, le remuant Aaron Salem Boupendza profitait d’une sortie totalement manquée par le portier rwandais pour réduire la marque de près (54e). Mais l’espoir était vite éteint car les Gabonais étaient réduit à dix presque aussitôt. Déjà averti pour avoir anéanti un contre adverse en première période, Tchen Djesnot Kabi réalisait un vilain tacle, récoltant un deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion (57e).

A dix, la situation s’est considérablement compliquée pour les Panthères, plus proches de plier à nouveau que d’égaliser. Dans un sursaut d’orgueil, les hommes de Stéphane Bounguendza se sont bien créés quelques occasions dans les dernières minutes, mais le coup-franc de Nzambe butait sur la barre du portier adverse (85e) ! Avec un seul point au compteur, le Gabon est mal embarqué en attendant le résultat de Maroc-Côte d’Ivoire à 16H GMT.