A 8 jours du coup d’envoi du CHAN 2022, l’incertitude plane toujours au sujet de la participation du Maroc au tournoi. En colère contre son voisin et pays-hôte, l’Algérie, qui a coupé les vols directs en provenance du Royaume en raison de relations diplomatiques tendues, le double tenant du titre menace en effet de boycotter la compétition si sa sélection ne peut pas rejoindre directement Constantine.

Alors que des rumeurs allant dans le sens du boycott ont circulé ces derniers jours, le compte Maghrib Foot, généralement bien renseigné, indique que les autorités marocaines n’ont encore pris aucune décision définitive et que le stage de préparation doit débuter vendredi. Côté algérien, aucune évolution allant dans le sens d’une inflexion n’a été annoncée.

En attendant, les tensions entre les deux pays redoublent d’intensité. Sur le plateau d’une télévision algérienne, un présentateur a ainsi lâché que le surnom des Lions de l’Atlas revenait de droit aux Algériens… En face, la presse marocaine n’est pas en reste et se gausse déjà de l’humiliation qui attend le régime algérien quel que soit sa décision. Un contexte tendu et déplorable…