Métamorphosée, l’Algérie a régalé contre une faible Corée du Sud, à Porto Alegre, dimanche, (4-2). Les changements effectués par Vahid Halilhodzic ont payé, même si la défense inquiète toujours. Un nul des Fennecs face à la Russie peut suffire pour atteindre le second tour !


« Il faut garder la frustration du match contre la Belgique pour celui contre la Corée, avoir faim du ballon, vouloir faire ce qu’on n’a pas fait contre la Belgique« . Le message de Madjid Bougherra a été reçu cinq sur cinq par ses coéquipiers. Et l’Algérie a fait parler la poudre contre la Corée du Sud (4-2), à Porto Alegre, dimanche.

Dès les premières minutes, les Fennecs montrent de belles intentions et partent à l’assaut des buts de S. Jung, le portier coréen. Mais la frappe de Yacine Brahimi file au-dessus alors qu’une faute sur Sofiane Feghouli aurait peut-être mérité un penalty (3e). Quelques instants plus tard, la tête d’Islam Slimani sur corner passe juste à côté (8e).

Slimani montre la voie

Qu’à cela ne tienne, les Algériens ne tardent pas à concrétiser leur domination, juste avant la demi-heure de jeu. Suite à une très belle ouverture de Carl Medjani, l’attaquant du Sporting Portugal se faufile entre deux Coréens et crucifie S. Jung de près (1-0, 26e). Deux minutes plus tard, sur un corner d’Abdelmoumen Djabou, Rafik Halliche s’élève plus haut que tout le monde et double la mise d’une tête puissante (2-0, 28e).

Les Fennecs sont sur les bons rails et ce n’est pas terminé ! Avant la pause, Slimani sert parfaitement Djabou qui signe le but du break, seul au point de penalty (3-0, 38e). Les changements effectués par Vahid Halilhodzic par rapport à la Belgique (1-2) ont payé : les Fennecs ont joué vers l’avant et proposé beaucoup de mouvement.


Corée du Sud vs Algérie (2-4) | Coupe du monde… par afrikfoot

L’apport des « nouveaux »

Surtout, les nouveaux entrants, laissés sur le banc contre les Diables Rouges (notamment Djabou, Slimani et Brahimi), ont été impliqués sur tous les buts ! Au four et au moulin, le meneur de jeu de Grenade a été précieux autant dans la récupération que dans la distribution du ballon. Sa prestation a été agrémentée d’un but en seconde période suite à un magnifique une-deux avec Feghouli (62e).

Fébriles en défense et inoffensifs durant les quarante-cinq premières minutes, les Guerriers Taeguk ont facilité la tâche aux Algériens. Mais les partenaires de Son, le Coréen le plus remuant, ont repris du poil de la bête au retour des vestiaires. L’attaquant du Bayer Leverkusen a réduit la marque… sur la première frappe coréenne du soir (3-1, 50e). Il a été imité par le capitaine J.Koo (4-2, 72e).

Alertes en défense

Deux buts qui viennent sonner comme une alerte : on a retrouvé l’Algérie de la phase de préparation. Celle qui est séduisante offensivement mais qui inquiète derrière. Car les Coréens auraient pu faire davantage trembler les Fennecs si Koo avait cadré sa tête (52e) ou si M’Bolhi, transcendé depuis qu’il au Brésil, avait été moins inspiré (60e).

Mais malgré ses défauts, c’est cette Algérie, méconnaissable contre la Belgique, que les fans des Fennecs apprécient. C’est surtout cette Algérie qui gagne. Et avec ces trois points, les coéquipiers de Sofiane Feghouli s’emparent de la deuxième place du groupe H, derrière la Belgique déjà qualifiée. Un nul peut suffire aux Fennecs, jeudi, face à la Russie pour atteindre les huitièmes de finale pour la première fois de leur histoire !

Les compositions de départ :

Algérie : Mbolhi – Mandi, Halliche, Bougherra, Mesbah – Bentaleb, Medjani – Brahimi, Feghouli, Djabou – Slimani.

Corée du Sud : Jung – Lee, Hong, Kim, Yun – Lee, Han, Ki, Son – Koo, Park.