A quatre points de l’Algérie et mathématiquement éliminé de la course à la Coupe du monde 2014, le Mali a déposé deux réserves, par l’intermédiaire de Boubacar Thiam, secrétaire général de la Fédération malienne, en espérant voir renaître ses espoirs de qualification. La première réclamation concerne le Bénin-Mali de juin 2012 (1-0). Les Aigles arguent que Fabien Farnolle, le dernier rempart des Ecureuils ne pouvait pas être aligné car il n’a pas officiellement changé de nationalité sportive auprès de la FIFA. Le gardien de but du Clermont Foot a défendu le maillot français en sélections de jeunes, avant d’opter pour le Bénin. Le Mali a également pointé du doigt le match qui l’a opposé au Rwanda (1-1). Les Aigles soutiennent que la naturalisation du Rwandais Medie Kagere, qui serait d’origine gabonaise, n’a pas non plus été homologuée par la FIFA. Ce cas est plus épineux car le joueur en question a permis aux Amavubi  de ramener un match nul de Bamako le 9 juin dernier en ouvrant la marque (1-1). Si la FIFA donne suite aux requêtes maliennes, la qualification algérienne serait annulée et les Aigles repasseraient un point devant l’Algérie en tête du groupe, avant d’aller défier les Fennecs sur leurs terres en septembre. Les deux requêtes maliennes ont cependant peu de chances d’aboutir : Farnolle a porté les maillots des sélections de jeunes en France jusqu’en U17 et n’avait donc pas besoin de l’accord de la FIFA pour changer de nationalité, tandis que Kagere nie toute origine gabonaise.