Futur adversaire de l’équipe de France lundi à Brasilia, en 8e de finale de la Coupe du monde 2014, le Nigeria couve une crise. Les Super Eagles ont boycotté la séance d’entraînement prévue jeudi pour s’entretenir avec les membres de leur staff et les dirigeants de la Fédération présents. Si l’attaché de presse de la sélection a tenté de botter en touche en indiquant que l’entraînement avait finalement été annulé en raison de la fatigue des joueurs après la match contre l’Argentine, dans les faits, une nouvelle affaire de primes serait le fond du problème.