Candidat à la présidence de la Fédération ivoirienne (FIF), Didier Drogba ne bénéficiera pas du soutien de son ancien coéquipier en sélection, Bonaventure Kalou. Le maire de Vavoua a justifié sa position sur la chaîne La 3 lundi en expliquant qu’il a tout simplement déjà donné sa parole à d’autres postulants.

«Qui ne comprend pas ? Non, il n’y a pas de problème de clan ! Drogba et moi nous nous sommes croisés malheureusement un peu tard, j’avais déjà donné ma parole à Malick Tohé et à Idriss Diallo», a indiqué l’ancien Parisien, démentant tout problème personnel avec Drogba. «Sinon, oui bien sûr, je l’aurais peut-être considéré. Nous avons joué ensemble, il n’y a pas d’animosité entre nous ! Je lui ai envoyé un message pour lui dire que malheureusement ce n’était pas possible.»

«Après, les gens s’agitent un peu sur la toile sans connaître les tenants et les aboutissants de la chose. Didier ça fait un an qu’il a annoncé sa candidature, mais il y a seulement un mois qu’il m’a contacté pour m’en parler. Pendant ce temps il y a d’autres personnes avec qui j’étais en contact. Sachez que ma parole est sacrée, quand je la donne, je ne la retire pas !», a conclu le grand frère de Salomon.