Après avoir laissé planer le doute sur son avenir, Didier Drogba a confirmé mercredi soir qu’il prend sa retraite de joueur à l’âge de 40 ans. L’Ivoirien aura réalisé une immense carrière qui le place parmi les légendes du football africain.


La finale d’USL (D2 américaine) perdue avec Phoenix Rising (1-0 face à Louisville City) le 9 novembre sera bien le dernier match en professionnel disputé par Didier Drogba. Après avoir entretenu le suspense pendant une dizaine de jours, l’attaquant a confirmé mercredi soir qu’il prend sa retraite, à l’âge de 40 ans.

« J’aimerais remercier tous les joueurs, coachs, équipes et supporters que j’ai rencontrés et qui ont fait de cette carrière un moment très spécial. Un grand merci du fond du cœur à ma famille, mon équipe personnelle, de m’avoir soutenu durant toute ma carrière, dans les bons comme dans les mauvais moments« , a écrit l’Ivoirien sur son compte Twitter avant de se tourner vers l’avenir. « Hâte de démarrer le prochain chapitre en espérant que Dieu me bénisse une fois de plus, comme il l’a fait pendant toute ma carrière« .

Une légende africaine

Après avoir débuté en France avec Le Mans, Drogba a poursuivi son éclosion à Guingamp avant de se révéler à l’Europe avec l’OM au cours d’une saison 2003/04 inoubliable (marquée par une finale de Coupe de l’UEFA perdue contre Valence). Il a ensuite rejoint Chelsea, où il a passé l’essentiel de sa carrière (2004-2012) avant de tenter des expériences en Chine (Shanghaï Shenhua) et en Turquie (Galatasaray). Après un retour d’un an à Chelsea, le natif d’Abidjan a terminé sa carrière à l’Impact Montréal (Canada/MLS) puis au Phoenix Rising.

Riche, son palmarès comprend notamment la Ligue des champions 2012 remportée avec Chelsea (en finale, il marque le but égalisateur et transforme le tir au but de la victoire) et quatre titres de champion d’Angleterre. Meilleur buteur de l’histoire de la sélection ivoirienne, Drogba a arrêté les Eléphants en 2014 après 104 sélections et 65 buts. Il a disputé 3 Coupes du monde (2006, 2010, 2014) avec la Selefanto et perdu deux finales de Coupe d’Afrique des Nations (2006, 2012 ; il avait déjà arrêté la sélection lors du sacre à la CAN 2015). Signe de son importance sur le continent, Drogba a été désigné Joueur Africain de l’année à deux reprises (2006, 2009), soit le 3e meilleur total ex-aequo dans l’histoire derrière Yaya Touré et Samuel Eto’o (4 sacres). Le rôle immense qu’il a joué dans le processus de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire aura largement dépassé le simple cadre du sport.