Bien que vice-président de l’Association des footballeurs ivoiriens (AFI), Didier Drogba n’a pas pu compter sur le parrainage de cette association dans sa course pour l’élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), ce qui a entraîné la suspension de l’AFI par le syndicat mondial des joueurs, la FIFPro.

Alors que cette affaire fait couler beaucoup d’encre, Drogba a envoyé un message d’ouverture à destination du président de l’AFI, Cyrille Domoraud. «Il est difficile de faire un commentaire quand la maison mère prend une décision. Je pense qu’on doit faire une réunion, une conférence pour en parler pour évoquer la situation», a glissé l’ancienne gloire devant la presse.

Face au tollé provoqué, l’AFI et Domoraud, qui soutient un autre candidat (Idriss Diallo), vont-ils finir par revenir sur leur décision ? Le temps presse car Drogba a impérativement besoin de recevoir le parrainage d’un des 5 groupements d’intérêts du football ivoirien (seul le groupe des médecins ne s’est pas encore exprimé) et les dossiers complets doivent être déposés auprès de la FIF au plus tard le 1er août.