Côte d’Ivoire : La Licence A CAF fait bouger les bancs de touche

La Licence A CAF est le parchemin exigible aux entraîneurs des équipes engagées dans les compétitions interclubs de l’instance confédérale. Cette condition contraint les clubs ivoiriens en lice pour les échéances de 2016 à faire le ménage au niveau de leurs bancs de touche.


De notre correspondant à Abidjan

Ça bouge sur les bancs de touches des clubs ivoiriens qualifiés pour les différentes coupes africaines. A leurs corps défendant, la quasi-totalité des représentants ivoiriens ont respectivement remplacé leurs entraîneurs de la saison écoulée par ceux possédant la Licence A CAF. La première et grosse victime se nomme Firmin Koffi. Jeune et brillant entraîneur, il a réussi l’exploit de faire briller la sympathique formation de l’AS Tanda au firmament de l’élite ivoirienne.

Qu’à cela ne tienne ! Faute du diplôme requis, le président de l’Etoile du Zanzan, Cévérin Yéboua, n’a pas eu d’autre choix que de l’écarter au profit de César Amani Yao. Un choix on ne peut plus judicieux d’autant plus que l’ancien entraîneur de l’AFAD comptabilise quelques années d’expérience sur l’échiquier continental. Cette expérience de la haute compétition pourra être capitalisée en faveur de l’As Tanda engagé en Ligue des champions.

Même son de cloche du côté du Sporting Club de Gagnoa qui défendra les couleurs de la Côte d’Ivoire en Coupe de la CAF. Son président Youssouf Diabaté a fait appel à Maxime Gouaméné en lieu et place de l’excellent Mory Boudo qui a permis à l’équipe du Fromager de terminer sur la 3e marche du podium.

L'ASEC toujours sans coach

A l’instar d’Amani Yao, Maxime Gouaméné qui était jusqu’alors le manager de la Société Omnisports de l’Armée, n’est pas un frais émoulu en compétition africaine. Baroso, comme on le surnomme, cumule deux années d’expérience en Ligue des champions (2009 et 2010) avec l’Asec Mimosas qui sera encore de la partie lors de l’édition 2016.

L’équipe jaune et noire effectuera cette campagne sans son entraîneur qui a encore pour patronyme Gouaméné, mais prénommé Alain. L’ancien portier des Eléphants de Côte d’Ivoire, contrairement aux autres, possède la fameuse Licence A CAF. Cependant, il a décidé de se remettre à la disposition de la Fédération ivoirienne de football (FIF) qui est son employeur. A un mois de la reprise de la saison 2015-2016, les dirigeants de l’ASEC n’ont toujours pas trouvé son successeur.

Chez le rival, l’Africa Sport d’Abidjan, c’est le statu quo. Son coach Norbert Saraka qui a réalisé le miracle en remportant la Coupe Nationale, synonyme de qualification pour la Coupe CAF, est toujours en place.

Avatar photo
Pierre Kouamé