Côte d’Ivoire : Ghislain Konan – “nous aurons des moments difficiles” [Exclu]

A quelques heures de l'annonce de la liste de la Côte d'Ivoire pour disputer la CAN 2023 ce jeudi, l'international ivoirien Ghislain Konan, qui fait partie des hommes de base de Jean-Louis Gasset s'est exprimé en exclusivité pour Afrik-Foot.com sur le tournoi qui attend les Eléphants à domicile. Prêté par Al-Nassr à Al-Fayha cette saison, le latéral gauche de 28 ans, passé par Reims, a également abordé sa situation en club.

Interview réalisée par Marika Sawann,

Depuis 2022, vous résidez en Arabie Saoudite, comment s’est effectuée votre intégration ?

Partout où je vais, mon intégration est très naturelle et fluide car j’ai un esprit et un cœur purs, c’est comme ça que je vis et c’est comme ça que je joue au football.

Vous étiez bien installé et surtout bien entouré (Cristiano Ronaldo, Sadio Mané et Seko Fofana) à Al-Nassr. Comment expliquer votre départ en prêt ?

En effet, je pensais que j'étais bien intégré et que je faisais du bon travail pour l'équipe et, ce qui est gratifiant, c'est que mes collègues m'ont apprécié ainsi que mon éthique de travail qui met toujours mon équipe en premier. Le staff m'a également apprécié. Concernant la raison pour laquelle je suis parti, parfois certaines décisions sont prises dans le football avec lesquelles on peut être d’accord ou pas, mais il faut respecter les décisions prises et c’est ce que j’ai toujours fait. Mon remplaçant, Alex Telles, est sans aucun doute un joueur fantastique et je lui souhaite, ainsi qu'à mon club, de remporter tous les titres possibles.

Justement quels étaient vos rapports avec Cristiano Ronaldo, Sadio Mané et votre compatriote Seko Fofana ?

Nous avons toujours une relation plus étroite avec certains joueurs, mais je préfère souligner que j'apprécie autant ma relation avec les étrangers qu'avec mes collègues saoudiens. En fin de compte, c’est à mes collègues de juger qui je suis et non à moi de juger par moi-même.

“Le coach Gasset ne prépare pas seulement une équipe solide et forte”

A moins de 3 semaines de la CAN comment vous sentez-vous ?

Tout va bien, ce sera ma deuxième CAN. Je suis convaincu que tout se passera bien.

Depuis son arrivée, le coach Jean-Louis Gasset a essayé de concocter une équipe et un groupe pour la CAN. Pensez-vous que ce groupe est désormais apte pour le tournoi ?

Notre coach Jean-Louis Gasset a une histoire et une expérience riches et il nous transmet une grande sagesse. Le coach Gasset prépare non seulement une équipe solide et forte mais aussi de forts traits moraux et humains avec notre équipe.

Pour vous qu’est-ce qui manque à ce groupe pour gagner la CAN?

Le football est plein de surprises, toutes les étoiles doivent normalement s'aligner parfaitement pour qu'une équipe remporte un tournoi aussi compétitif et important. Aujourd’hui, il n’y a pas de matchs faciles dans les phases finales. Tout ce que je veux dire, c'est que nous serons pleinement concentrés sur notre meilleure performance à chaque match et j'espère que l'aspect chance pourra nous accompagner dans notre voyage.

Quel message à l’endroit de vos fans et des supporters des Eléphants avant cette CAN ?

Il ne fait aucun doute que nous aurons des moments difficiles au cours du tournoi et ce dont nous avons vraiment besoin, c'est que nos fans croient en nous et nous soutiennent dans les moments difficiles. Pour nous donner un supplément d'énergie lorsque nous sommes plus en difficulté, c'est le véritable soutien dont nous avons besoin en tant que tel. Les joueurs et notre équipe en ont besoin et l'attendent de notre fédération et de notre pays, de nos fans.

Marika Sawann

Ghislain Konan, Côte d'Ivoire
© Iconsport
Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !