Côte d’Ivoire : le geste fort de la FIF pour le championnat

La Ligue 1 Côte d’Ivoire a franchi une étape importante grâce à l'aide de la fédération ivoirienne de football (FIF).

Après la CAN 2023 remportée à domicile en février dernier, le président de la FIF, Idriss Diallo, a épinglé un nouveau fait d’armes à son mandat. Le dirigeant a acté l’octroi, sous forme de prêt, de cars flambant neufs à 15 clubs du championnat y compris l’ASEC Mimosas, éliminée en quarts de finale de la Ligue des champions africaine la semaine dernière par l’Espérance Tunis (0-0 / 0-0, 2 tab 4).

“Un projet attendu de tous”

“D’autres clubs recevront leur car au fur et à mesure dans les prochaines semaine”, a promis le directeur exécutif de la FIF, Armand Gohourou lors de la cérémonie tenue au siège de l’instance à Abidjan. En partenariat avec le groupe automobilier Tata, l’idée est d’améliorer “les conditions de travail de l'ensemble des membres de la fédération, que ce soit les clubs, les joueurs, les techniciens, toute la famille et l'écosystème du football ivoirien”, a expliqué Idriss Diallo. “L'objectif vraiment, c'est que chaque club de Côte d'Ivoire ait un car à minima pour assurer ses déplacements. C'est un outil de travail, ce n'est pas du luxe, c'est un besoin réel”, a-t-il ajouté.

Salif Bictogo, président de la Ligue Professionnelle de Football, s’est dit reconnaissant envers le dirigeant, soulignant que ce “projet était attendu de tous”. Même son de cloche du côté du président du club de Songon FC, pensionnaire de deuxième division. “Désormais, finis les tractations avec les transporteurs pour la location de cars pour nos différents déplacements”, s’est-il enthousiasmé.

Pas sûr que cela suffise à calmer les critiques à l’encontre de l’ex-président de l’ASEC auquel plusieurs Ivoiriens lui préféraient l’icône Didier Drogba lors de l'élection organisée en 2022.

Côte d’Ivoire : le geste fort de la FIF pour le championnat
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.