Côte d’Ivoire : le clan Zaha répond à Faé

Grand absent de la dernière CAN 2023 remportée à domicile par la Côte d’Ivoire, Wilfried Zaha a pris une décision pour son avenir en sélection.

Épinglé pour ses frasques à l’égard de l’équipe nationale, Wilfried Zaha n’avait pas été retenu pour la CAN à domicile. “J’ai essayé de privilégier le sportif et la vie de groupe. (…) Au final, c’est après la compétition qu’on sait si c’était une bonne ou une mauvaise décision”, s’était défendu l’ex-sélectionneur Jean-Louis Gasset après l’annonce de sa liste. Le moins que l’on puisse dire est que la suite a donné raison au Français. Même si c’est avec son désormais ex-adjoint, Emerse Faé, propulsé à la tête de l’équipe suite à sa démission en plein tournoi, que les Éléphants ont remporté la coupe.

Dans la foulée de sa non-convocation, Wilfried a vu son frère Carin Zaha attaquer avec virulence la sélection. Ce qui n’a pas été du goût du pensionnaire de Galatasaray. Dans une interview accordée à Life Radio, Carin a révélé que le joueur de 31 ans était en effet en “colère”. “Quand il (Wilfried) a lu mon interview, il m’a appelé et m’a dit que même si je suis énervé suite à sa non-sélection, il s’agit de la Côte d’Ivoire, et qu’il ne fallait pas dire certaines choses par colère”, a poursuivi Carin.

Opération communication

Fair-play, l’homme aux 31 capes et 5 buts avec la Séléfanto serait d’ailleurs entièrement à la disposition du staff. “Quand j’ai échangé avec mon frère sur sa non sélection, il m’a laissé entendre qu’ils ont leur raison et qu’il est prêt à revenir en sélection si jamais on le fait appel à nouveau”, a confié Carin Zaha.

Voilà qui ressemble donc fort à une opération communication et à un mea culpa destiné à convaincre Emerse Faé, confirmé la semaine dernière en tant que sélectionneur. Dernièrement, le technicien de 40 ans a en effet ouvert la porte à Zaha, tout en laissant entendre qu’il ne transigerait pas avec les joueurs qui ne se mettront pas au service du collectif. “La sélection est ouverte à tous, à partir du moment où vous êtes performant en club ; la sélection est ouverte. (…) Autant la sélection est ouverte à tout le monde, autant les joueurs qui ne seront pas dans le moule du collectif s’élimineront d’eux-mêmes. Donc, Wilfried Zaha peut revenir. On va avoir des discussions avec certains joueurs, même ceux qui étaient présents à la CAN, et après, on fera les meilleurs choix pour le collectif”, a prévenu Faé.

Côte d’Ivoire : le clan Zaha répond à Faé
Prudence Ahanogbe