mali tunisie

En ballotage défavorable après le résultat de l’aller, la RD Congo, le Mali, le Cameroun et le Ghana vont devoir ramener un résultat favorable à l’extérieur pour se qualifier ce mardi en barrage retour afin de se qualifier pour la Coupe du monde 2022. Analyse des chances des uns et des autres.

Le Ghana y croit

On ne donnait pas cher de leur peau et pourtant les Black Stars peuvent presque s’en vouloir d’avoir concédé le 0-0 à domicile à l’aller face au Nigeria tant ils ont dominé le match et se sont procurés la plupart des occasions. S’ils répètent cette performance ce mardi, le Qatar ne paraît pas un rêve inaccessible, mais il faudra se méfier de la réaction des Super Eagles, loin de leur meilleur niveau à l’aller et qui évolueront devant un stade acquis à leur cause. Un match nul avec buts peut toutefois suffire aux Ghanéens, toujours privés d’André Ayew, suspendu.

La RDC a de la ressource

Même si le 1-1 concédé face au Maroc à l’aller la place en position défavorable et a des allures de défaite au vu du scénario du match, qu’elle a dominé, la RD Congo est loin de partir battu. L’histoire risque d’être différente dans un stade acquis à l’adversaire mais les Léopards ont prouvé, dans la lignée d’un Yoane Wissa buteur et très remuant, qu’ils disposent du potentiel offensif suffisant pour bousculer l’une des meilleures défenses du continent. De quoi donner des idées…

Le Mali ne part pas vaincu

Oui, le Mali a perdu contre la Tunisie (0-1) et concédé une défaite qui ampute sérieusement ses chances de participer à un premier Mondial, mais les Aigles peuvent encore avoir de l’espoir. En effet, les hommes de Mohamed Magassouba ont été punis sur deux erreurs évitables commises par Moussa Sissaoko, auteur d’un but contre son camp puis expulsé, mais ils n’ont pas à rougir de leur prestation et ont fait jeu égal avec les Tunisiens. Un supplément de percussion en plus sera toutefois nécessaire pour renverser la vapeur…

Le Cameroun dans l’inconnu

Difficile de jauger le niveau actuel du Cameroun et de l’Algérie, mais il est clair que la bande à Djamel Belmadi a pris un énorme avantage et une immense dose de confiance en s’imposant à Douala (1-0). Les Fennecs sont invaincus en 43 matchs officiels disputés à Blida et on ne voit pas les Lions Indomptables version Rigobert Song encore balbutiants mettre un terme à cette série, mais sait-on jamais…