Coupe du monde 2026 (Q) : le recours de la RDC retardé pour une raison improbable…

Quelques mois suite à son recours contre le Soudan, la RDC s’est dite confiante quant à l’issue du dossier dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2026… même si ce dossier a pris du retard pour une raison étonnante…

En novembre dernier, la RDC avaient déposé une réclamation auprès de la Confédération africaine de football (CAF) après la défaite face au Soudan (1-0) pour le compte de la deuxième journée des qualifications au Mondial 2026. L’ailier Jusif Ali, qui disputait alors sa grande première avec les Crocodiles du Nil, est accusé par les Léopards d’avoir joué avec un passeport finlandais. Autrement dit, le joueur au chômage depuis le début de l’année était inéligible.

Si cette accusation venait à s’avérer, la RDC bénéficierait d’une victoire sur tapis vert (3-0). Ce qui aurait pour conséquence une interversion de sa place de quatrième (7 points) avec le fauteuil de leader occupé par le Soudan (10 points) juste devant le Sénégal (8 points). Lors d’une nouvelle sortie médiatique, Dodo Nlandu, le team manager de la sélection congolaise, a fait le point sur ce dossier et exprimé sa confiance quant à la suite des événements.

“Je pense qu’on obtiendra gain de cause”

“Le joueur n’était pas autorisé à jouer avec un passeport finlandais. C’est donc un joueur finlandais qui a joué avec le Soudan. Comme ce n’était pas un match amical, les textes stipulent qu’il y a infraction. Nous de notre côté, on a posé une réserve et on a fait constater la dénonciation 24h après. Le problème était au niveau du service informatique de notre fédération qui a fait traîner. On est en procédure pour relancer la dénonciation. On est encore en procédure mais dès que les documents seront envoyés, je pense qu’on obtiendra gain de cause. Nous nous sommes simplement basés sur les textes du règlement”, a-t-il assuré dans des propos relayés par Leopard Leader Foot.

Reste à savoir si les contretemps provoqué par cette bourde administrative ne portera pas préjudice aux Congolais dans ce recours…

Un document en apparence authentique qui circulait sur la Toile attestait pourtant que la FIFA avait validé le changement de nationalité sportive de Jusif Ali sur demande de la Fédération soudanaise, et ce, depuis le 18 novembre, soit à J-2 du coup d’envoi du match. Si cela venai à s’avérer, le recours de la RDC devrait être rejeté. Affaire à suivre…

Coupe du monde 2026 (Q) : le recours de la RDC retardé pour une raison improbable…
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.