Coupe du monde 2026 (Q) : une équipe en moins dans le groupe du Maroc ?

Le Maroc a hérité du groupe E pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Une poule constituée du Congo, de l'Erythrée, du Niger, de la Tanzanie et de la Zambie. Une de ces équipes risque toutefois de manquer à l'appel. 

Comme le rapporte le journaliste Izem Anass sur son compte Twitter, l’Erythrée pourrait en effet déclarer forfait et ne pas prendre part à ces éliminatoires. D'après lui, la Confédération africaine de football a adressé une lettre à la Fédération d’Erythrée de football (ENFF) pour savoir si le petit pays d'Afrique de l'Est comptait participer à cette échéance. Mais le commissaire érythréen aux Sports et à la Culture, qui supervise également l’ENFF, n’a toujours pas donné de réponse. Face à cette attente, il est donc légitime de penser que l'Erythrée n'y prendra pas part, alors que l'équipe doit se rendre au Maroc en novembre dans le cadre de la 1ère journée des qualifications.

Un problème interne en cause ?

Selon le média local Eritrean Football, un problème interne serait en cause. Aucun détail supplémentaire n'a toutefois été fourni. Pour rappel, l’Érythrée s’était déjà retirée du tour préliminaire des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2023. Ainsi, le Botswana, qui devait être son adversaire, avait été directement qualifié pour le second tour des éliminatoires de la CAN, dont le tournoi officiel débutera dès le 13 janvier prochain en Côte d'Ivoire.

Ces forfaits à répétition (dans l'hypothèse où celui concernant les éliminatoires du Mondial 2026 se confirme), soulèvent de nombreuses questions quant à la situation interne du football en Érythrée. De nombreux observateurs et experts du football africain se demandent si ces retraits sont le résultat de problèmes financiers, politiques, ou bien d'autres défis auxquels la fédération d’Érythrée de football pourrait être confrontée. Certains estiment aussi que cette décision vise à empêcher les fuites de joueurs, fréquentes dans ce régime totalitaire.

Quoi qu'il en soit, l'absence de l’Érythrée sur la scène internationale prive ses joueurs d'opportunités précieuses et déçoit ses supporters qui souhaitaient voir leur équipe nationale progresser.

drogbaciv.jpg
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.