Sans surprise, la décision d’annuler le sacre de l’Espérance Tunis et de faire rejouer la finale retour de la Ligue des champions sur terrain neutre (1-1 contre le Wydad Casablanca à l’aller) ne passe pas en Tunisie. La preuve, même le Premier ministre, Youssef Chahed, a réagi suite à l’annonce de cette décision pour épingler la Confédération africaine de football (CAF) ! Pour rappel, l’instance a justifié son choix en mettant en avant des conditions sécuritaires empêchant la reprise du match après son interruption à la 60e minute. Un argument qui ne passe vraiment pas aux yeux de Chahed.

«Après la mascarade de la CAF, hommage à nos forces sécuritaires qui sont un modèle pour le monde», a riposté l’homme politique sur son compte Twitter. «Celui qui met en doute la sécurité de la Tunisie assume ses responsabilités. Je salue les supporters de l’Espérance pour leur discipline lors du dernier match, nous ne renoncerons pas à défendre droits de l’Espérance ni à ceux d’aucun autre club tunisien. Tunisiens solidaires.» De son côté, l’EST a également fait part de sa volonté de contester cette décision devant toutes les instances possibles.