A l’issue de longues discussions, la Confédération africaine de football (CAF) a tranché ! Au terme d’un comité exécutif d’urgence qui s’est déroulé à cheval sur mardi et mercredi à Paris et qui a duré plus de 5 heures, l’instance a pris une décision très forte en annonçant que la finale retour de la Ligue des champions entre l’Espérance Tunis et le WAC Casablanca sera rejouée sur terrain neutre et après la CAN 2019 (21 juin-19 juillet) ! Le score de l’aller (WAC 1-1 Espérance) sera conservé.

Pour rappel, ce match disputé vendredi avait été définitivement interrompu dans la confusion la plus totale après 60 minutes de jeu puis 1h30 d’attente alors que le WAC venait de se voir injustement refuser le but qui mettait les équipes à égalité sur l’ensemble des deux manches. Les Marocains demandaient à ce que l’action soit revue à la VAR, censée être en place pour ce match. Mais ce dispositif n’était pas opérationnel et les visiteurs avaient refusé de reprendre la partie, ce qui avait débouché sur le sacre de l’Espérance (1-1, 1-0).

La décision de la CAF va évidemment déclencher une énorme polémique en Tunisie et l’Espérance, tenante du titre et qui avait reçu le trophée vendredi soir, va assurément saisir le TAS. Cette affaire est donc loin d’être terminée…