Ecœuré à la suite des violences survenues dimanche à la fin du match contre l’Espérance Tunis (0-0), le président de l’Etoile du Sahel, Ridha Charfeddine, a annoncé sa démission dans la foulée. « C’est la goutte qui a fait déborder le vase. Je ne peux plus rester dans un tel climat« , a déploré le dirigeant, en poste depuis 2012, sur le plateau de l’émission Dimanche Sport, dénonçant des faits « insupportables  » et des « supporters pas à la hauteur« . Une assemblée générale élective va désormais être convoquée pour élire un nouveau comité directeur.