C’est ce mercredi que la chambre d’instruction de la commission d’éthique de la FIFA a rendu son verdict dans l’affaire des matchs supposés truqués de préparation au Mondial 2010 de l’Afrique du Sud. Au terme de ses investigations, l’instance a demandé à la chambre de jugement, qui va la suivre ou non, de suspendre Jonathan Musavengana, ancien membre de la Fédération du Zimbabwe, et Banna Tchanilé, ancien entraîneur du Togo, d’une suspension à vie.

Six ans de suspension minimum et 10 400 dollars d’amende ont également été requis à l’encontre de l’ancien président de la Fédération sud-africaine, Kirsten Nematandani. Le trio est accusé d’avoir participé à l’organisation de matchs truqués opposant les Bafana Bafana, à la Thaïlande (4-0), à la Bulgarie (1-1), au Guatemala (5-0) et à la Colombie (2-1). Le tout avec l’aide du Singapourien, Wilson Raj Perumal, qui choisissait les arbitres selon ses besoins…