Actuellement en vacances, Didier Drogba a livré quelques révélations sur son avenir. S’il compte jouer encore au moins un an sous les couleurs de l’Impact Montréal, l’Ivoirien envisage ensuite de rejoindre l’encadrement de Chelsea, et pourquoi pas comme entraîneur.


Malgré ses 37 ans, l’avenir de Didier Drogba est toujours au centre des attentions. En vacances puisque l’Impact Montréal a terminé la saison de MLS, l’attaquant ivoirien est actuellement en tournée en Angleterre afin de présenter son autobiographie, Commitment. Questionné sur son avenir avec l’Impact Montéral, l’ancien buteur de Chelsea a confirmé qu’il comptait bien aller au moins jusqu’au terme de son contrat, dans un an.

« Je vais prendre le temps de réfléchir durant cette année, pour savoir si je vais continuer ensuite ou non« , a précisé l’Ivoirien, non sans vanter le niveau du championnat nord-américain. « Les gens pensent que c’est facile de jouer ici. Croyez-moi, c’est plus difficile que de jouer en Premier League, en raison des voyages. Vous pouvez rester dans un aéroport pour trois ou quatre heures si vous ratez l’avion, et ça rajoute vraiment des difficultés. C’est un championnat qui grandit, et je pense que ça va être une des ligues les plus importantes du monde dans les prochaines années« , prédit-il.

« Pourquoi pas devenir manager ?« 

Pourtant, ce n’est pas de l’autre côté de l’Atlantique que l’ancien Marseillais voit son avenir. Pas forcément non plus en Côte d’Ivoire, même s’il promet de s’impliquer « à un moment donné, dans le travail qui est fait pour le développement du football ivoirien. » Son futur, Didier Drogba le conjugue surtout avec Chelsea, où il a passé la majeure partie de sa carrière. « Je veux redonner au club qui m’a tant donné« , explique-t-il à la BBC. Avant d’en dire davantage sur ses projets. « J’ai un accord avec les dirigeants. Pourquoi pas pour être manager ? Ou bien directeur sportif, responsable de l’académie ou conseiller auprès des attaquants« , énumère-t-il.

Si Drogba n’exclut pas de découvrir le poste d’entraîneur, ce ne sera donc pas pour tout de suite. Même si Chelsea traverse une saison compliquée, ne comptez pas sur l’Ivoirien pour tirer sur l’ambulance et critiquer José Mourinho, avec qui il entretient une relation quasi-filiale. « C’est toujours l’entraîneur approprié« , affirme-t-il. Avec l’idée de renforcer un jour son staff ?