La Coupe de la CAF pour l’Etoile du Sahel

Tombeur des Orlando Pirates (1-0) ce dimanche en finale retour de la Coupe de la CAF, l'Etoile Sportive du Sahel s'est adjugé la 4e Coupe de la CAF de son histoire.


Et de quatre pour l'Etoile du Sahel. Après un dernier sacre dans la compétition en 2006, la formation tunisienne a décroché la 2e Coupe de la CAF de son histoire en venant à bout d'Orlando Pirates ce dimanche. Après leur nul à l'aller à Soweto (1-1), les hommes de Faouzi Benzarti ont su forcer la décision pour l'emporter 1-0 devant leur public, à la faveur d'un premier acte rondement mené, malgré la sortie prématurée d'un Bounedjah très en vue, coupé dans son élan, victime du traitement réservé par Gabuza (19e).

Pas de quoi stopper les velléités tunisiennes dans un stade olympique de Sousse acquis à leur cause. Et si Ovono devait s'employer sur sa ligne pour repousser les offensives des locaux (10e, 29e, 37e), le portier équato-guinéen finissait par s'incliner sur un centre détourné de Msakni, poussé au fond des filets par Jemal (1-0, 24e). Ouverture du score qui donnait des ailes aux Etoilés, toutefois incapables de doubler la mise face à des Sud-Africains au bord du KO, mais bien plus fringants au retour des vestiaires et décidés à recoller au score.

Mathlouti infranchissable

Rakalé avait la balle d'égalisation au bout du pied, mais Mathlouti se montrait décisif (58e). Moins en vue, les Tunisiens se contentaient de gérer leur avance sur un faux-rythme, se contentant de contres sans plus de réussite et s'en remettant surtout à un Mathlouti en état de grâce. Le portier de l'ESS devait d'abord s'employer pour bloquer en deux temps un coup franc dangereux au plus fort de la domination des Pirates (70e).

Gabuza n'était pas plus en réussite devant lui lorsqu'il allait chercher une frappe qui prenait la direction de la lucarne (84e), avant de repousser des deux poings le coup franc de la dernière chance côté sud-africain (89e). La victoire avait choisi son camp et, comme un symbole, c'est le capitaine de Etoilés qui leur apportait le succès tant espéré qui leur donne le droit d'en découdre en Supercoupe avec le TP Mazembe, vainqueur de la Ligue des champions.

 Les compositions de départ

Etoile du Sahel : Mathlouthi – Nagguez, Jemal, Boughattas, Trabelsi – Kom, Lahmar, Tej, Iheb Msakni, Brigui – Bounedjah.

Orlando Pirates : Ovono Ovono – Sangweni, Jele, Gcaba, Matlaba – Masalesa, Motupa, Makola, Rakhale – Gabuza, Erasmus.

Avatar photo
Malick Bamba