Henryk Kasperczak remporte son bras de fer. Limogé du poste de sélectionneur de la Tunisie en avril 2017, le technicien franco-polonais avait saisi la FIFA et l’instance vient de condamner la Fédération tunisienne de football (FTF) à lui verser 554 000 euros, indique L’Equipe, qui s’appuie sur la lettre de la FIFA envoyée à l’avocat de Kasperczak, Maître Didier Lacombe. Pour rappel, la FTF avait tenté de constituer un dossier à charge contre l’homme de 72 ans en l’accusant de « faute professionnelle » . Une tactique qui n’a donc pas porté ses fruits…