L’Angola chasse sur ses terres pour la CAN 2010

Emmené par Ze Kalanga et Manucho, l'Angola vise au moins les quarts de finale pour cette CAN 2010 qu'elle dispute à domicile. Les Palancas Negras veulent obtenir un billet dans la Poule A ou ils affronteront l'Algérie, le Malawi et le Mali, en match d'ouverture le 10 janvier 2010. Présentation de l'Angola, l'équipe et ses joueurs, ses forces et ses faiblesses.


Le sélectionneur

Manuel Jose est une référence continentale en ce qui concerne les clubs. En effet, après avoir longuement entraîné au Portugal, notamment le Benfica et le Sporting Lisbonne, le technicien a rejoint l’Egypte. Avec Al Ahly, il a remporté 4 championnats nationaux, ainsi que 4 Ligues des Champions africaines, une performance remarquable, à lui de confirmer désormais à la tête d’une sélection nationale.

Le joueur à suivre

Non-retenu en 2006 pour le Mondial en Allemagne, Manucho est devenu depuis un élément incontournable de la sélection angolaise. Auteur de 4 buts en 4 rencontres lors de la CAN 2008, il est désormais établi en Europe. Suite à sa belle prestation, il s’est engagé avec Manchester United, mais n’a pas pu y jouer immédiatement, faute de permis de travail. Suite à une pige au Panathinaikos (4 buts en 9 matchs), il est retourné en Premier League. Après 3 bouts de match pour les Red Devils, il a été prêté à Hull City pour s’aguerrir. Depuis cet été, l'attaquant évolue en Liga, à Valladolid. Buteur face à Valence (2-4), puis contre le FC Séville (1-1), Manucho affine son talent, à 26 ans, et souhaite réaliser une grande CAN sur ses terres.

L’objectif

A domicile, l’Angola parait suffisamment armé pour sortir de la poule A. En effet, les Rouge et Noir semblent au dessus du Malawi, qu’ils avaient battu sèchement lors de leur dernière confrontation en 2003 (5-1). Le match de 2005 contre l’Algérie, soldé par un succès 2-1, montre que les Palancas Negras (Hippotragues Noires) peuvent accrocher l’un des deux premières places. En revanche, la formation de Manuel Jose parait inférieure au Mali, qui l’avait emporté 4-0 en février dernier lors d’un amical disputé en région parisienne. Les supporters angolais retiendront aussi que sur les trois dernières CAN, deux pays organisateurs ont remporté l’épreuve, la Tunisie en 2004, et l’Egypte en 2006.

Les forces

L’Angola aura donc pour cette compétition le grand avantage d’évoluer dans son stade de Luanda et devant son public. Outre la présence de Manucho, nommé dans le onze type de l’édition 2008, le reste du secteur offensif est d’un niveau très intéressant. En effet, les joueurs de couloirs sont des piliers de la sélection. A droite, Ze Kalanga s’était fait remarqué lors du Mondial 2006. Son pendant à gauche, Gilberto, évolue à Al Ahly, l’ancien club de Manuel Jose, où il s’est construit un palmarès impressionnant au niveau africain. Pour épauler Manucho, le sélectionneur peut faire confiance à Mantorras, le joueur de Benfica, ou bien à Flavio, lui aussi passé par l’Egypte.

Les faiblesses

En revanche, le secteur défensif est en plein renouvellement, et n’a pas encore donné toutes les garanties. Seul Kali possède une vraie expérience au niveau international, avec plus de 40 sélections, les autres membres sont en dessous de 15 matchs. Sur les 7 défenseurs du groupe, 3 ont plus de 30 ans, mais ne côtoient pas le plus haut niveau. En effet, Rui Marques est remplaçant à Leeds, en 3e division anglaise. Kali vient de quitter Arles-Avignon en Ligue 2, et Dias Caires évolue en Angola. La moyenne d’âge des 4 autres est de 22 ans. Les matchs disputés en 2009 ont mis l’accent sur cette incertitude, avec des buts encaissés contre le Cap Vert (1-1), ou encore face à Malte (2-1). Ainsi, les Palancas Negras doivent trouver l’équilibre défensif pour espérer passer le premier tour.

Gardiens

Alberto Carlos Fernandes (Rio Ave), Luis Lama (Petro Luanda), Wilson (Recreativo Caala)

Défenseurs

Dias Caires (Sagrada Esperança), Enoque (Santos Viana), Manuel Jamuana (Petro Luanda), Carlos Manuel Kali (Arles-Avignon), Jose Alberto Mabina (Petro Luanda), Manuel Rui Marques (Leeds United), da Cruz Stélvio (Leiria)

Milieux

Fernando Agostinho Chara (Petro Luanda), David (Petro Luanda), de Carvalho Dédé (Timisoara), Gilberto (Al-Ahly), Ricardo Job (Petro Luanda), Francisco Zuela (Kuban Krasnodar), Manuel Abel Campos Djalma (Maritimo Funchal)

Milieux-Attaquants

Johnson Macaba (GD Libolo)

Attaquants

Amado Flavio (Al Shabab Riyadh), Arsenio Cabungula Love (Primeiro de Maio), Pedro Manuel Mantorras (Benfica), Manucho (Valladolid), Nsimba Baptista Ze Kalanga (Dinamo Bucarest)

Par Matthieu Jennepin

L’Angola chasse sur ses terres pour la CAN 2010
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.