De retour en phase de groupes de la Ligue des champions après 8 années d’absence, l’ASEC Mimosas aura fort à faire en accueillant le Wydad Casablanca samedi à l’occasion de la première journée. Dans l’autre poule, une ES Sétif en quête de rachat tentera elle aussi de prendre le meilleur sur le Mamelodi Sundowns.


Réussir ses retrouvailles. Présent sans interruption en phase de groupes de la Ligue des champions entre 2001 et 2008, l’ASEC Mimosas renoue avec cette phase de la compétition après huit ans d’absence ce samedi, à l’occasion de la 1ère journée. Pour ce come-back, le destin n’a pas été spécialement clément avec les Ivoiriens puisqu’il leur a désigné le Wydad Casablanca comme adversaire. Or, les hommes de John Toshack restent sur un début de compétition très convaincant avec, comme dernier coup d’éclat, le scalp du TP Mazembe, tenant du titre.

Pour ne rien arranger, après avoir profité des derbys d’Abidjan pour se relancer, l’ASEC accuse un peu le coup en ce moment avec une défaite et un nul en championnat. L’entraîneur Siaka Traoré espère que ses poulains sauront toutefois se montrer à la hauteur de l’événement. « Les matchs de la Ligue des champions motivent nos joueurs. C’est une bonne occasion pour eux de se faire remarquer. Ils la jouent à fond et cela est tout à notre avantage« , a fait remarquer le technicien sur le site de son club.

Dépossédé de son titre de champion du Maroc par le FUS Rabat, le WAC espère quant à lui se racheter sur la scène continentale. Et ce dès samedi, malgré l’absence du taulier de l’arrière-garde, Mourtada Fall, blessé. « Il faut aller chercher un résultat positif« , a ainsi lancé le gardien Zouheïr Laaroubi sur les ondes de Radiomars. Egalement en déplacement, Al Ahly tentera lui aussi de faire valoir sa supériorité en Zambie, contre Zesco, dans l’autre match du groupe. Privés, entre autres, du buteur Malick Evouna, blessé, les Diables Rouges enregistrent en revanche le retour du défenseur Ahmed Hegazy.

Mamelodi Sundowns, des choses à prouver…

Dans l’autre poule, l’ES Sétif partira elle aussi favori en recevant le Mamelodi Sundowns. Repêché au détriment de l’AS Vita Club, le champion d’Afrique du Sud aura à cœur de prouver que sa place n’est pas usurpée. « On nous a donné une deuxième chance, à nous désormais de montrer que nous le méritons« , a lancé le milieu de terrain Khama Billiat sur le site de la FIFA. En face, après des derniers mois décevants tant en championnat que sur la scène continentale, le vainqueur de l’édition 2014 tentera de briller à nouveau sous la houlette d’Abdelkader Amrani qui a récemment succédé à Alain Geiger sur le banc.

Le transfuge du MO Bejaia a d’ailleurs annoncé la couleur. « L’objectif est clair, commencer par une victoire« , a-t-il clamé sur le site de la CAF, tout en se méfiant d’un adversaire « qui a réussi à remporter trente succès en quarante rencontres de compétition locale. » Avec Khoutir Ziti, Rachid Nadji et Hamza Aït Ouamar comme recrues, l’ESS pourrait faire mal… à condition que la mayonnaise prenne.

 Le programme de la 1ère journée (heures locales)

Samedi

15h30, Zesco United-Al Ahly (groupe A)

15h30, Asec Mimosas-Wydad Casablanca (groupe A)

22h15, ES Sétif-Mamelodi Sundowns (groupe B)

Dimanche

16h, Enyimba-Zamalek (groupe B)