Le Wydad Casablanca ne digère pas. A deux reprises, Jihad Greicha, l’arbitre de la finale aller de la Ligue des champions contre l’Espérance Tunis (1-1) a recouru à la VAR  vendredi, et à chaque fois, la décision a été défavorable aux Marocains avec un but annulé et un penalty non accordé. Pas satisfaite du tout par ces décisions, la Fédération marocaine (FRMF) a adressé une lettre de contestation auprès de la Confédération africaine de football (CAF).

«Nous attendons une réponse rapide à propos de cette contestation, et des propositions de réparations éventuelles prévues par les règlements de la compétition au profit du WAC, ainsi que les sanctions qui pourraient être prononcées dans ces cas de figure», a écrit la FRMF. La réponse de la CAF est attendue.

La lettre de contestation de la FRMF