A 48 heures de son quart de finale aller de la Ligue des champions samedi en Tanzanie contre Simba, le TP Mazembe alerte la Confédération africaine de football (CAF) ! Compte tenu du ressenti durant les premières heures sur place et des précédents avec notamment les accusations de tentative d’empoisonnement de la part de Florent Ibenge, l’entraîneur de Vita Club, qui a affronté Simba en phase de groupes, les Corbeaux de Lubumbashi ont demandé l’intervention de l’instance panafricaine « afin que le match puisse être joué en toute sportivité, sans faire place à une tentative d’influencer le résultat en violation des règles et règlements. »

« Nkana, JS Saoura, Al Ahly et récemment Vita Club, tous les adversaires de Simba SC se sont plaints du bus de médiocre qualité (mis à disposition de l’équipe visiteuse, ndlr) et de cette odeur étrange et déplaisante présente dans le même autobus » , a dénoncé le TPM sur site officiel avant de mettre en garde contre le « harcèlement de l’équipe visiteuse par les supporters de Simba SC qui (…) tentent, le jour du match, d’empêcher l’équipe visiteuse d’utiliser l’entrée désignée dans les vestiaires à l’arrivée au stade. »

S’appuyant sur les propos d’Ibenge, le club congolais mentionne aussi le « ‘parfum étrange’ et encore présent dans le vestiaire de l’équipe visiteuse, une odeur âcre le jour du match. » Après ces différentes accusations, Simba sait qu’il sera surveillé de près…

Crédits photo : tpmazembe.com