Dans une ambiance de feu, Al Ahly et le Wydad Casablanca ont fait match nul (1-1) ce samedi en finale aller de la Ligue des champions à Borg El Arab. Malgré la domination adverse, les Marocains ont tenu bon et assurent ce résultat qui les place en ballotage favorable avant le match retour de samedi prochain en raison du but inscrit à l’extérieur.

Le club cairote a pourtant pris l’avantage d’entrée. Servi par Said, Momen Zakaria ouvrait le score d’une volée canon (87 km/h) devant Ouattara à l’extérieur de la surface (1-0, 3e). Les hommes d’Hossam El Badry mettaient la pression en ce début de match et Azaro frôlait le but du KO mais la sortie de Laaroubi lui faisait manquer le cadre dans la surface. Contre toute attente, les visiteurs allaient pourtant sortir la tête de l’eau sur leur première occasion. Sur un contre, l’excellent Ounajem centrait pour Bencharki qui surgissait au premier poteau et s’imposait dans les airs pour égaliser d’une tête décroisée (1-1, 16e).

Ce but n’empêchait pas Al Ahly de continuer à dominer les débats face à un milieu marocain trop poreux. Mais les Egyptiens ne parvenaient pas à reprendre les devants et ils commençaient à sombrer dans une certaine nervosité. En face, malgré la sortie sur blessure d’Ounajem à la 27e, les poulains d’Houcine Ammouta terminaient mieux la première période, ce qui leur permettait de souffler un peu défensivement malgré une tête d’Ajayi dans la surface avant la pause.

La pression s’intensifiait à nouveau dans le camp marocain au retour des vestiaires et le second acte se résumait à une attaque-défense. Mais le WAC tenait bon même si Azaro, envoyé à terre en pleine surface, aurait sans doute dû obtenir un penalty. Jusqu’au bout, les Egyptiens poussaient mais l’arrière-garde du Wydad, compacte, repoussait tout. Et comme les Marocains ne parvenaient pas à trouver la faille sur leurs rares contres, le score en restait là. Tout se jouera donc dans une semaine à Casablanca où le WAC, intraitable (6 victoires en 6 matchs), partira avec un avantage. Mais méfiance car Al Ahly a déjà renversé une situation très proche en quart de finale contre l’Espérance Tunis (2-2, 1-2).

 Les compositions de départ :

Al Ahly : Ekramy – A. Fathi, Saad, Naguib, Maaloul – Rabia, El Sulaya – Zakaria, Said, Ajayi – Azaro

WAC : Laaroubi – Noussir, Rabeh, Ouattara, Gaddarine – Nakach, Saïdi, El Karti – Ounajem, El Haddad, Bencharki