Cap-Vert

Suite à la disparition de Pelé jeudi dernier à l’âge de 82 ans, le président de la FIFA, Gianni Infantino, a incité chaque pays à renommer au moins un de ses stades au nom de la légende brésilienne, considérée par beaucoup comme le meilleur joueur de l’histoire du football. Ce message a été reçu cinq sur cinq par le Cap-Vert, premier pays à annoncer qu’il va rebaptiser un de ses stades. Inauguré en 2014, l’Estádio Nacional (15 000 places), situé dans la capitale, à Praia, va ainsi prendre le nom d’ «Estádio Pelé».

«En hommage à – et en reconnaissance de – cette grande figure, qui nous ennoblit tous, j'exprime notre intention de nommer notre stade national ‘Estádio Pelé', une initiative qui, je crois, sera suivie par plusieurs autres pays dans le monde», a lancé le premier ministre cap-verdien José Ulisses Correia e Silva dans des propos rapportés par le site de la FIFA. «Pelé était et sera toujours quelqu'un que tout le monde admire, au Brésil, dans les pays lusophones et dans le reste du monde. C'est une icône qui rassemble plusieurs générations.»

«Merci beaucoup, le Cap-Vert !», a réagi Infantino en saluant un «geste pionnier».