Après près de deux années à la tête de l’équipe du Congo, Claude Le Roy a annoncé qu’il quittait ses fonctions de sélectionneur, à la suite de la qualification des Diables Rouges pour la suite des éliminatoires au Mondial 2018.


Quand une mauvaise nouvelle en chasse une bonne. Qualifié pour la phase de groupes des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, le Congo a vu la joie du résultat faire place à l’incompréhension avec l’annonce de la démission de Claude Le Roy. Quart de finaliste de la CAN 2015 avec les Diables Rouges, le technicien français a décidé de quitter son poste de sélectionneur, annonçant après la rencontre.

« Après deux années formidables, j’ai décidé de partir vers d’autres aventures« , a-t-il indiqué. Décision surprenante pour l’ancien entraîneur de Strasbourg ou encore de la RDC voisine, alors que sous ses ordres l’équipe commençait à enchaîner les bons résultats.

Toujours est-il qu’à désormais 67 ans, Le Roy a glissé à l’AFP vouloir « partir vers d’autres aventures » avec son adjoint, Sébastien Migné. Son nom est déjà annoncé du côté du Cameroun, où il pourrait prendre la succession de Volker Finke démis de ses fonctions avant le 2e tour de ces éliminatoires, Alexandre Belinga ayant assuré l’intérim avec brio.