Le Top 5 des joueurs belges d’origine africaine

La Belgique défie l’Argentine ce samedi à Brasilia (16H GMT) pour une place en demi-finale de la Coupe du monde 2014. Les Diables Rouges ont toujours entretenu une relation particulière avec l’Afrique. Les Kompany, Fellaini, Lukaku et Benteke (forfait pour le Mondial) sont là pour le rappeler. En attendant, peut-être, Michy Batshuayi demain.


Léon Mokuna “Trouet” Mutombo, le précurseur

mukuna.jpg

Repéré en RD Congo, alors colonie belge, Léon Mokuna Mutombo se taille d’abord une petite réputation dans les rangs de l’AS Vita Club. Doté d'une frappe surpuissante, il aurait notamment troué les filets adverses en tirant un penalty, gagnant le surnom de “Trouet”. “Rapatrié” en Belgique en 1957 après un passage remarqué au Sporting Portugal (19 buts en 11 matches en 1954/55), il honore ensuite une sélection avec l’équipe B des Diables Rouges en 1959, devenant le premier joueur de couleur à revêtir la tunique rouge. Une fois ses crampons raccrochés, il devient notamment sélectionneur de la RD Congo de 1968 à 1970.

Paul Bonga Bonga, la star

bonga_bonga.jpg

Fer de lance des “Belgicains” (surnom donné aux joueurs africains rapatriés vers la métropole belge), Paul Bonga Bonga, dit “Bopaul”, se fait remarquer par le Standard de Liège lors d’une tournée effectuée avec une sélection congolaise en Belgique. Meneur de jeu génial, il remporte trois championnats au Plat Pays et termine soulier d’argent européen (2e meilleur buteur) en 1962. Apothéose la même année : il cotoîe les Pelé, Puskas et Gento dans le onze mondial 1962 du magazine World Soccer.

Mpenza, les frères pétard !

mpenza.jpg

Nés en Belgique d’une famille originaire de RD Congo, Mbo et Emile Mpenza ont représenté des éléments essentiels de l’attaque des Diables Rouges dans les années 2000. Révélés lors de la saison 1996/97 lorsqu’ils inscrivent tout deux 12 buts avec Mouscron en D1 belge, ils comptent une cinquantaine de sélections chacun. Avec 19 buts pour Emile qui a porté les couleurs de Schalke 04 entre 1998 et 2003 (28 buts).

Vincent Kompany, le bon exemple

Capitaine des Diables Rouges lors de ce Mondial 2014, Vincent Kompany n’a connu la RD Congo, pays de son père, qu’à 21 ans, loin des Léon Mokuna et Paul Bonga Bonga, qui avaient fait le chemin inverse. Propre, attentif au marquage et impeccable à la relance, le défenseur central de 28 ans a connu une ascension régulière qui l’a mené à Anderlecht, Hambourg, puis Manchester City depuis 2008. Buteur décisif à ses heures, il a gagné deux Premier League avec les Citizens en tant que capitaine.

Marouane Fellaini, une tête marquante

Outre une forte communauté congolaise, la Belgique abrite aussi une importante diaspora marocaine, incarnée notamment par Marouane Fellaini chez les Diables Rouges. Puissant, le milieu de terrain à la coupe afro possède l’un des tout meilleurs jeux de tête du football européen. La Jupiler League s'est rapidement révélée trop petite pour lui.

En cinq saisons passées à Everton, il a éclaté aux yeux de l’Europe entière. Pour atteindre le firmament en 2012/13 avec huit buts inscrits. Le milieu pas si polyvalent que ça (plutôt numéro 6) a en revanche connu des difficultés lors de sa première saison à Manchester United où David Moyes le faisait évoluer plus bas sur le terrain.

Le Top 5 des joueurs belges d’origine africaine
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !