Ce week-end a été riche en premières pour les joueurs africains d’Europe. Mehdi Benatia (Bayern Munich) et Ricardo Faty (Standard de Liège) ont notamment inscrit leur premier but sous leurs nouvelles couleurs tandis que Mounir El Hamdaoui a signé son grand retour. Premier doublé de la saison également pour Sofiane Feghouli.


Mehdi Benatia (Bayern Munich) : Sans réelle surprise, le Bayern est champion d’automne après sa large victoire contre Augsbourg (4-0) et l’international a pris part au festival offensif en inscrivant son premier but sous les couleurs bavaroises. Solide dans le duels, le défenseur a su reprendre de la tête un coup-franc de Franck Ribéry à la 58e pour ouvrir le score et mettre les siens sur la voie du succès. De quoi marquer des points aux yeux de Pep Guardiola après des débuts timides.

Sofiane Feghouli (Valence CF) : Moins souvent titulaire cette saison et plus rarement décisif, l’Algérien a repris les habits de patron contre le Rayo Vallecano (3-0), samedi, signant un doublé plein d’opportunisme en première période. Le Fennec affiche désormais 3 buts et 5 passes décisives en 7 titularisations. Pas mal.

Ryan Mendès et Idrissa Guèye (Lille) : Les Dogues renouent enfin avec la victoire. Après 13 matchs consécutifs sans succès, et un dernier revers en Ligue Europa contre Wolfsbourg (0-3), le LOSC est venu à bout de Toulouse avec à la clé un festival offensif (3-0) dont les internationaux cap-verdien et sénégalais ont été les grands artisans. Double passeur décisif, Guèye a d’abord idéalement lancé Sidibé sur l’ouverture du score, avant de servir idéalement un Mendes intenable pour le 2e but. Dans tous les bons coups de son équipe, l’ancien Havrais s’est fendu d’une finition qui n’a laissé aucune chance à Ali Ahamada.

Younousse Sankharé (Guingamp) : Depuis qu’il a annoncé son intention de revêtir le maillot des Lions de la Teranga, l’ancien Parisien est intenable. Titulaire pour la deuxième fois de la semaine en raison des absences de Sambou Yatabaré et Mustapha Diallo, il a été dans tous les bons coups, contribuant largement à la première défaite en championnat du PSG cette saison (1-0). Auteur d’une remise de la tête décisive pour Pied sur le seul but du match, il a également signé un bon raid mais a perdu son face-à-face contre Sirigu. Un peu trop motivé, il s’est attrapé avec Thiago Motta tout au long du match.

Emmanuel Imorou (Caen) : Caen a pris l’eau au stade Gerland (3-0), un onzième match consécutif avec au moins un but encaissé. Un naufrage qui n’est pas imputable au Béninois, qui a été l’un des seuls Normands à tenir son rang, en contrant la plupart des centres et en écartant systématiquement le danger dans son couloir gauche. A la différence par exemple de son coéquipier Alaeddine Yahia, souvent dépassé.

Mounir El Hamdaoui (Fiorentina) : Cela faisait une éternité qu’il n’était plus apparu sous le maillot de la Fiorentina et surtout qu’il n’avait pas trouvé le chemin du but. Mais pour sa première apparition de la saison, l’international marocain n’a pas manqué de rappeler qu’il restait un attaquant capable de faire la différence à tout moment et a pris part à la large victoire de la Viola sur Cesena (4-1), dimanche soir. Entré en jeu à la 85e minute de jeu, l’international n’a pas tarder à faire parler la poudre et inscrire le dernier but de la partie.

Ricardo Faty (Standard de Liège) : Le Sénégalais tient son premier but avec sa nouvelle formation. Et quel but ! D’une belle frappe de l’extérieur de la surface, détournée par un défenseur adverse, l’ancien Romain a ouvert le score pour le Standard. En vain puisque sa formation s’incline finalement 3-1 contre le FC Bruges, leader, et pointe à une peu reluisante 8e place.

Yohan Touzghar (Lens) : Et de quatre pour l’attaquant lensois. Dans une rencontre riche en buts entre Montpellier et le RC Lens (3-3), le Franco-tunisien de 28 ans s’est mué en sauveur pour les Sang et Or et y est allé de sa nouvelle réalisation pour arracher le point du nul au club artésien. Un point qui ne permet toujours pas aux Nordistes, 19es de Ligue A, de sortir de la zone rouge.

Fallou Diagne (Rennes) : Deuxième défaite de rang pour Rennes, tombé cette fois-ci sur la pelouse de Bastia. Une rencontre qui reste en travers de la gorge du défenseur sénégalais, sévèrement exclu pour une semelle involontaire. A 10 contre 11, les Bretons ont fini par céder, notamment sur une réalisation de Ryad Boudebouz. « On me pousse, je perds l’équilibre et l’arbitre sort le rouge directement« , regrettait le défenseur sur le site de son club. « C’est une décision que je ne comprends pas. J’ai été surpris. Je suis vraiment déçu car je voulais aider mes coéquipiers jusqu’au bout. »

Abdou Traoré (Karabukspor) : Sorti du banc, le Burkinabé a repris de la tête un coup-franc à la 90e, offrant les trois points de la victoire à sa formation face à Bursaspor (3-2). Sa quatrième réalisation de la saison.

 Ils ont marqué :

Ryad Boudebouz (Bastia), 2-0 contre Rennes

Youssef El-Arabi (Grenade), défaite 2-1 contre l’Espanyol Barcelone

Wilfried Bony (Swansea), défaite 1-2 contre Tottenham

Aïssa Mandi (Reims), 3-2 contre Evian TG

Anthony Ujah (Cologne), 2-1 contre Schalke04

Jordan Ayew (Lorient), 3-1 contre Metz