Liberia : la révélation de Weah sur Berlusconi

Silvio Berlusconi, ex-homme d’État italien à multiples casquettes, Premier ministre et président de l’AC Milan pendant 31 ans (1986-2017), est mort le lundi 12 juin à 86 ans. George Weah, président du Liberia depuis 2017 et ancien joueur du Milan (1995-2000), a livré une anecdote poignante sur celui avec qui il a gagné le Ballon d’Or, le seul jamais remporté par un joueur africain.

Vingt-neuf, c’est le total de titres moissonnés par l’AC Milan sous son ex-président emblématique Silvio Berlusconi. C’est donc avec un insigne honneur qu’un flot d’hommages rossoneri a été rendu au « Cavaliere ». Parmi ceux-ci, celui de George Weah, ex-international libérien (61 capes, 22 buts) débauché par le puissant homme d’affaires italien au PSG à l’été 1995 pour 6,9 millions d’euros. Pour l’actuel chef d’État africain, Berlusconi a été plus qu’un président ou un Premier ministre : il a été son mentor, le premier voire le seul à imaginer son destin politique, alors qu’il n’était que trentenaire.

La folle prédiction de Berlusconi pour Weah

« Savez-vous qui a toujours cru en moi ? Silvio Berlusconi. Il a dit que je serais un grand président pour mon pays. Je suis très attristé par sa mort », a confié le dirigeant dans une interview pour la Gazzetta dello Sport. George Weah se souvient également d’une figure paternelle qui l’a soutenu lors de son arrivée dans la Botte, notamment après l’épisode du penalty raté. « Pour moi, il n’a jamais été que le président de Milan ou le Premier ministre italien. Je me souviens quand je suis arrivé à Milan en provenance de France, j’ai joué dans le trophée Berlusconi et j’ai raté un penalty. Ils ont commencé à me critiquer, mais il a dit : ‘Ça peut arriver de rater un penalty, ce n’est pas grave. George entrera dans l’histoire avec Milan.’ Et on a gagné le Ballon d’Or », a révélé l’ancien rossonero qui aura glané deux scudetti avec le fondateur de Mediaset (1996, 1997).

Hospitalisé début avril pour une leucémie chronique et une infection pulmonaire, Silvio Berlusconi était sorti six semaines plus tard, mais y était de nouveau admis le 9 juin pour des examens de contrôle.

Liberia : la révélation de Weah sur Berlusconi
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.