Eliminé par l’Espagne (3-1) mercredi en demi-finale du Mondial 2017 des moins de 17 ans, le Mali pourra déplorer une grosse erreur d’arbitrage. Alors que le ballon avait bien franchi la ligne sur une frappe sèche de Doucouré, le but du 1-2 a été injustement refusé aux Aiglonnets. Après la rencontre, l’arbitre japonais Ryuji Sato et ses assistants ont toutefois eu la décence de venir présenter leurs excuses à la délégation malienne pour leur erreur. Sur ce coup, la Goal line technology n’aurait pas été de trop…