Manchester United : ” j’étais bien meilleur que ça”… Onana cash sur ses débuts difficiles

Sévèrement critiqué pour sa porosité dans les cages, le gardien camerounais André Onana a livré son impression sur sa première partie de saison à Manchester United.

Avec 39 buts encaissés pour 7 clean sheets en 24 matchs, André Onana ne vit pas une première moitié de saison idyllique dans le nord de l’Angleterre. Outre une fragilité inhabituelle sur la ligne, le portier des Lions Indomptables (37 capes) a été coupable de plusieurs bourdes dont la plus récente remonte au 29 novembre, en Ligue des Champions face au Galatasaray du Marocain Hakim Ziyech. Soutenu par ses coéquipiers et son coach Erik ten Hag, mais tancé par une légende du club Paul Scholes, le vice-champion d’Europe en titre avec son ex-club de l’Inter Milan ne perd pas le nord.

Les quatre vérités d’Onana

« J'ai vécu pire que ça par le passé. La saison dernière, les gens se souviennent seulement du meilleur gardien de la Champions League, mais j'étais sur le banc la première partie de la saison, et les gens ont déjà oublié », a-t-il déclaré lors d’une interview accordée ce dimanche à Sky Sport. « Vous voulez me dire qu'en six mois, le meilleur gardien de la Champions League de la saison dernière est devenu le pire au monde ? Non ! Comme je l'ai dit, tout est temporaire. Je sais que tout ira bien. Si ce n'est pas aujourd'hui, ce sera demain », a-t-il ajouté, sûr de ses qualités.

Le portier reste malgré tout lucide sur ses prestations : « Quand je regarde mes cinq-six mois à United, je ne suis pas content de moi parce que j'étais bien meilleur que ça. Le numéro un en Champions League. Comme je l'ai dit, tout est temporaire. (…) Je dois être confiant, car on ne perd jamais dans la vie. Soit, tu gagnes, soit tu apprends. Donc, j'apprends beaucoup. » Pas sûr que les Mancuniens gardent longtemps patience. Surtout que se profile la CAN, un sujet qu'Onana n'a pas abordé et qui fait débat

Manchester United : ” j’étais bien meilleur que ça”… Onana cash sur ses débuts difficiles
Prudence Ahanogbe