Le très attendu procès des supporters interpellés lors du match Raja Casablanca-FAR Rabat a débuté mardi dans la capitale marocaine. Au total, ce sont 157 personnes qui vont devoir répondre de leurs actes de hooliganisme en marge de cette rencontre du 11 avril.


C’est mardi qu’a débuté le procès de 157 personnes poursuivies à la suite des violences urbaines du 11 avril à Casablanca en marge du match qui avait opposé le club local du Raja au FAR de Rabat. Les casseurs ont pis place dans le box des accusés pour un procès très attendu dans le royaume du fait du nombre élevé des accusés. Ils vont devoir répondre de leurs actes de vandalismes.

Ce soir-là, alors que le Raja de Casablanca et le FAR de Rabat se sont quittés dos à dos (1-1) dans le cadre d’un match comptant pour le championnat, la rencontre avait été émaillée par le comportement de certains supporters qui ont détruit voitures, bus, tramway et vitrines de magasins en se rendant au stade. Les scènes de guérilla avaient été retransmises à la télévision.

Le ministère de l’Intérieur avait annoncé que plus de 200 personnes avaient été interpellées et présentées à la justice avant d’être inculpées, pour 206 d’entre elles, par une chambre criminelle. Une première au Maroc. Tous les prévenus encourent des peines de prison ferme.

YouTube video