Coupe du monde U17 : renversant, le Maroc décroche une qualification historique !

Au bout du suspense, le Maroc a renversé l’Iran (1-1, 4-1 ap. t.a.b.) ce mardi au Gelora Bung Tomo Stadium de Sarabuya (Indonésie), en huitièmes de finale de Coupe du monde U17 2023. Menés contre le cours du jeu, les Lionceaux de l'Atlas ont recollé au score dans les arrêts de jeu, puis remporté l’épreuve des tirs aux buts grâce à la bonne étoile de leur gardien, ayant arrêté par deux fois une tentative retirée par l’adversaire. Ils décrochent une qualification historique.

Le début de match était iranien, avec notamment une tête d’Hesam Nafari repoussée sur la ligne par Naoufel El Hannach, près du poteau gauche de Taha Benrhozil (7e). Peu après le quart d’heure de jeu, la demi-volée d’Abolfazl Zamani dans la surface était contrée en corner, suite à un premier corner renvoyé par la défense marocaine (18e). Dominés, les Marocains ne faisaient mieux qu’un centre de la droite de Mohammed Hamony – l’un des rares Lionceaux à sortir du lot durant la première demi-heure –, intercepté par Arsha Shakouri (20e). Deux minutes plus tard, El Hannach sauvait encore les meubles en repoussant sur la ligne une reprise de la tête d’Abolfazl Moredi, suivant un corner de Nima Andarz de la droite (22e).

La douche froide

À la demi-heure, les Rouges et Verts ne comptaient aucun tir tenté et la situation s’empirait neuf minutes plus tard avec la sortie sur civière d’El Hannach. S’étant fait mal à la jambe, l’arrière droit du PSG U19 laissait sa place à Ayman Ennair après quelques minutes de soins de la part de l’équipe médicale (39e). Un mal pour un bien finalement, puisque cela galvanisait ses coéquipiers, inhabituellement amorphes jusque-là. Pour preuve, la première tentative des vice-champions d’Afrique intervenait juste avant la mi-temps, à travers une tête cadrée, suite à un corner d’Ayoub Chaikhoun (45e+1). Celle-ci ouvrait la voie à une succession d’occasions dangereuses. À commencer par la frappe de l’intérieur du pied d’Hamony, frôlant le second poteau (55e). S’ensuivait un sauvetage sur la ligne iranienne, au milieu d’un cafouillage consécutif à un corner provenant de droite (56e).

Benrhozil qualifie le Maroc

Mais alors que les Lionceaux étaient parvenus à inverser la tendance, ils se faisaient doucher juste avant le dernier quart d’heure. En effet, sur l’une des rares occasions iraniennes de la seconde mi-temps, Esmaeil Samian ouvrait le score d’une tête croisée suite à poteau rentrant, après un centre travaillé de l’arrière droit Nima Andarz (0-1, 74e). Ce contretemps n’émoussait pas leur détermination. Ainsi, après un coup franc lointain d’Adam Boufandar s’écrasant sur la barre (85e), Nassim Azouzi remettait les pendules à l’heure dans les arrêts de jeu. L’avant-centre d’Anderlecht U18 profitait d’un rebond pour reprendre le cuir à bout portant dans la surface (1-1, 90e+4).

Les deux équipes se départageaient aux tirs aux buts. À l’arrivée, c’est le Maroc qui tirait son épingle du jeu en transformant 4 tirs contre 1 seul côté iranien. Et ce, grâce à Benrhozil qui, après avoir vu Hesam Nafari envoyer sa panenka au-dessus, arrêtait deux fois le tir de Kasra Taheri, lequel avait eu l’occasion de retirer en raison d’une première erreur du portier d’AM Football. Le Maroc affrontera le Mali, expéditif un peu plus tôt devant le Mexique (5-0), en quarts de finale samedi avec en ligne mire une place dans le dernier carré. Dans l'autre rencontre qui se jouait en simultané, l'Argentine a croqué le Venezuela (5-0) et accède elle aussi aux quarts.

Coupe du monde U17 : renversant, le Maroc décroche une qualification historique !
Prudence Ahanogbe