Maroc : Lamine Yamal, la pépite du Barça, aurait dit oui

L’équipe du Maroc a la cote auprès des jeunes cracks binationaux. Après Bilal El Khannouss (18 ans, KRC Genk), c’est peut-être au tour de la pépite… de 15 ans, Lamine Yamal (FC Barcelone) de rejoindre les récents demi-finalistes de la Coupe du monde 2022. C’est du moins ce qu’affirme le journaliste espagnol Joan Fontes, dans un podcast sur le Barça.

Après être devenu le plus jeune joueur de l’histoire à être appelé avec l’équipe A du Barça le weekend dernier, le superbe gaucher a brisé le record de précocité de ses aînés comme Ansu Fati, samedi. Entré en jeu pour les Blaugranas à la 83e minute en remplacement de Gavi, lors de la démonstration devant le Betis Séville au Camp Nou (4-0), le natif d’Esplugues de Llobregat est devenu, à 15 ans et 290 jours, le plus jeune joueur à disputer un match avec le Barça. Il est devenu par la même occasion, le cinquième plus jeune joueur de l’histoire à faire ses débuts dans un match de Liga, tous clubs confondus. Tout simplement phénoménal.

D'après Joan Fontes, c'est donc le Maroc qui pourrait se frotter les mains puisque Yamal aurait choisi de jouer pour les Lions de l’Atlas. Et ceci, alors qu’il faisait face à un choix de riche. En effet, né en Espagne d’un père marocain et d’une mère équato-guinéenne, le nouveau joyau du Barça avait également la possibilité de revêtir le maillot de la Roja et celui du Nzalang Nacional. Malgré sa présence avec les sélections de jeunes, le Catalan aurait montré peu d'intérêt à l'idée de représenter l'Espagne et aurait eu, lors d'une conversation téléphonique avec eux, des remarques qui auraient heurté les dirigeants espagnols.

Lamine Yamal, toujours plus vite

L’ailier aurait donc cédé aux sirènes de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui lui faisait une cour assidue, depuis ses débuts ultra prometteurs dans les catégories jeunes du Barça et de l’équipe d’Espagne (U15, U16, U17 et U19). Un choix qui serait, s'il se confirme, fort satisfaisant pour Fouzi Lekjaa, le président de la FRMF, et le sélectionneur Walid Regragui, d’autant plus que Lamine Yamal empile les records de précocité.

Avatar photo
Prudence Ahanogbe